# PCN-INFO / DONBASS : LA GUERRE TOTALE DE LA JUNTE DE KIEV CONTRE LE PEUPLE DE L’EST


PIH - FB guerre totale +á l'est ukrainien (2014 06 16) FR 1Fabrice BEAUR pour PCN-INFO / 2014 06 16 /

Avec Correspondance locale (Donbass) – lucmichel.net – PCN-SPO /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Ces derniers jours, les combats entre les forces populaires républicaines de Novorossiya et les troupes de la Junte bandériste de Kiev gagnent en intensité.

LES FORCES DE KIEV ASSIEGEES DANS L’AEROPORT DE LUGANSK

Hier, c’est un avion de transport de troupes qui a été abattu (49 morts) par l’Armée du Donbass dans la nuit alors qu’il tentait d’atterrir à l’aéroport de Lugansk pour y apporter renforts et approvisionnement. Et ce que ne vous indiqueront pas les media occidentaux, c’est que ce même aéroport est totalement encerclé par l’Armée du Donbass (les fameux pro-russes) dont l’électricité et l’approvisionnement en eau sont coupés.

« L’aéroport est entièrement bloqué par nos forces » a encore affirmé ce samedi à la presse internationale Vladimir Inogorodski, porte-parole de la République populaire de Lugansk.
Dans un premier rapport, il fut mention d’environ 500 hommes de la Garde nationale à l’aéroport. Mais après un renseignement plus précis, l’Etat-major des républicains à Lugansk déclare que ce sont près de 2.000 hommes de Kiev qui sont encerclés. C’est tout simplement l’essentiel des forces engagés contre la ville de Lugansk qui est donc immobilisée.

« Aux environs de l’aéroport de Lougansk où l’avion s’est écrasé, des insurgés récupéraient les insignes des parachutistes ukrainiens ou les sachets de produits alimentaires américains. Ils approuvaient l’attaque, disant que l’avion venait pour « tuer le peuple ». «  dixit l’AFP.

LA BATAILLE POUR LE CONTROLE DE LA FRONTIERE

Lugansk est en effet le nouvel objectif prioritaire des forces de la Junte qui depuis plusieurs jours perd un peu plus le contrôle de la frontière avec la Fédération de Russie.
Hier dans la nuit, ce sont des avions et des hélicoptères de l’armée ukrainienne qui ont effectué des frappes sur Lugansk contre les barrages tenus par les milices populaires républicaines de défense contre l’offensive des fascistes de Kiev.

Rappelons que la ville de Lugansk, cité de 500.000 habitants, est proche de la frontière avec la Fédération de Russie. Son contrôle peut décider du devenir du conflit.

Et c’est une précédente offensive terrestre d’une colonne de blindées ukrainiens qui fut stoppée il y a 24 heures à l’approche de Lugansk par les forces de l’Armée du Donbass, les courageuses milices populaires républicaines. Deux blindés furent détruits lors de l’affrontement provoquant le replis de la colonne à près de 3 km. Exactement la distance pour se protéger des missiles anti-chars. La même distance que tentent d’établir les troupes de Kiev qui encerclent Slaviansk, la ville rebelle, la ville martyre du combat contre le Fascisme et pour Novorossiya !

DES ARMES RUSSES ?

Vous comprenez maintenant un peu plus le pourquoi des gesticulations verbales occidentales concernant les « armes en provenance de Russie ».
En effet, ce vendredi « les Etats-Unis ont réaffirmé que la Russie avait fourni aux insurgés prorusses dans l’est de l’Ukraine des chars et des lance-roquettes, du matériel qui a franchi ces derniers jours la frontière entre les deux pays. » (AFP)

« Nous confirmons avoir reçu des chars. Les blindés seront envoyés dans les secteurs les plus sensibles », a indiqué un représentant des forces de la République populaire de Donetsk ; sans pour autant préciser qui a fourni les chars aux combattants.

DE NOUVELLES SANCTIONS

Le refrain yankee des sanctions a ainsi été de nouveau formulé contre la Russie : « Si la Russie ne parvient pas à faire baisser la tension, il y aura un prix supplémentaire » à payer, a prévenu vendredi la porte-parole du département d’Etat américain, Marie Harf.
Nous avons eu également le droit au déclarations du secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, qui s’est déclaré préoccupé par les informations selon lesquelles les groupes prorusses en Ukraine s’équipaient d’ « armes lourdes en provenance de Russie, y compris des tanks ». « Si ces informations étaient confirmées, cela marquerait une sérieuse escalade de la crise dans l’est de l’Ukraine ».

Sans oublier le président de la Commission européenne José Manuel Barroso qui a demandé à la Russie « d’entamer un processus de désescalade, d’aider à désarmer les rebelles prorusses et stopper le flot d’armes et de combattants entrant en Ukraine », dans un entretien téléphonique vendredi avec Vladimir Poutine.

Mais la palme de l’hypocrisie revient à la présidence ukrainienne qui avait affirmé jeudi que des « rebelles dans l’Est » (tiens ce ne sont plus des « terroristes »?) avaient « utilisé pour la première fois des chars » ayant « fait incursion depuis la Russie ».

DES CHARS UKRAINIENS EN RUSSIE !

C’est oublier que c’est l’armée ukrainienne qui a franchit la frontière avec la Russie, près du village de Millerovo dans la région de Rostov-sur-le-Don, ce vendredi 13 juin tard dans la nuit.

Et oui, vous n’êtes peut-être pas au courant mais ce sont bien deux blindés ukrainiens qui ont franchis la frontière russe. Nous ne savons ce qu’ils voulaient bien faire en Russie, mais une malencontreuse panne mécanique d’un des blindés les a immobilisés à 150 mètres à l’intérieur du territoire de la Fédération de Russie. Et comble de mal-chance une patrouille de gardes-frontières russes est arrivée quelques minutes plus tard.

Ils ont alors agit comme il se doit en de telle circonstance. Les soldats ukrainiens furent désarmés et rejoignirent à pied l’autre blindé qui s’était enfui à l’approche des soldats russes en abandonnant leurs « camarades » sur place. Le comble de l’histoire est qu’un officier ukrainien revint voir les gardes-frontières pour leur intimer l’ordre de restituer le blindé. Un officier russe lui fit remarquer qu’il était de nouveau sur le territoire de la Fédération de Russie et qu’il avait 1 seconde pour faire demi-tour avant de subir le même sort que le dit blindé.

Nous avons bien à faire à une offensive tout azimut de la Junte qui n’a rien fait, absence de présence policière, ce samedi contre l’attaque du consulat de la Fédération de Russie à Kiev par une centaine d’extrémistes.
Provocations russes ? Provocations ukrainiennes et donc de l’OTAN !

DES COMBATS INTENSES AUTOUR DE TOUTES LES GRANDES VILLES DU DONBASS

Des combats ont par ailleurs opposé samedi les forces ukrainiennes aux « séparatistes » (tiens, on ne parle plus de « terroristes » encore une fois ?) dans plusieurs villes de l’Est.

Les Guignols mythomanes mais assassins de Kiev ont affirmé ce vendredi avoir repris le contrôle de la ville de Marioupol, port stratégique de 500.000 habitants sur les bord de la mer d’Azov et d’y avoir provisoirement installé l’administration de la région de Donetsk.

Si il est indéniable qu’un groupe de 300 hommes environs du groupe para-militaire (1) du député et ancien candidat à la « présidentielle » ukrainienne, le pédonazi Oleh Liachko, connu pour des affaires relevants de la pédo-criminalité, auquel s’étaient adjoint autant d’hommes des escadrons de la mort des nazis de Praviy Sektor ont attaqué et pris le contrôle de la mairie du centre-ville, il n’en est rien sur le contrôle de la ville en elle-même.

La preuve le jour même par la contre-offensive menée par l’Armée du Donbass et la milice populaire républicaine de Marioupol qui ont par exemple tendu une embuscade au lance-roquettes sur un convoi de gardes-frontières ukrainiens (tiens qui se repliaient d’où ? Ils étaient pourtant à 50 Km de la frontière russe) en tuant cinq gardes-frontières ukrainiens et en blessant sept autres.

A Gorlivka, dans la région de Donetsk, entre la ville de Donetsk et de Slaviansk, deux personnes ont été tuées et sept blessées dans des combats dans la nuit de vendredi à samedi. Les troupes de Kiev tirant aux lance-missiles GRAD sur le centre-ville.
Et dans la journée, c’est un bombardement de l’aviation ukrainienne qui eut lieu. Pour son malheur car un des deux avions SU-25 a été abattu et son pilote capturé.
Selon l’Armée du Donbass, « le prisonnier sera traité avec dignité, comme toujours en pareil cas. Nous nous comportons toujours décemment envers les prisonniers. Nous lui avons donné les premiers soins. (…) Nous allons savoir qui donne les ordres militaires criminels et qui les appliquent. Il est nécessaire de se documenter pour le futur tribunal militaire ».

Comme l’affirme le « président » ukrainien Poroshenko, nous assistons bien dans le Donbass à une « contre-offensive » de l’armée ukrainienne. Mais à part des affirmations et autres chiffres de matériels détruits et le mensonge de la ville Marioupol qui serait totalement entre les mains des forces de Kiev, nous assistons aussi au renforcement de la combativité de l’Armée du Donbass et de son armement avec les multiples prises de contrôle de bases militaires ukrainiennes.

La période actuelle est donc cruciale pour la victoire du peuple du Donbass dans son combat contre la Junte de Kiev et ses troupes fascistes qui massacre sur le terrain en utilisant toutes les armes de destruction massive possibles comme les bombes au phosphore tiré sur la ville de Slaviansk comme je l’ai indiqué dans une précédente dépêche pour l’agence de presse PCN-SPO (2).

LA GUERRE MEDIATIQUE ET PSYCHOLOGIQUE :
ATTENTION A LA 5e COLONNE…

Je me permets de rappeler que la sale guerre de Kiev contre le peuple du Donbass se double d’une guerre psychologique et médiatique.

Les provocations se multiplient les derniers jours. Certains « journalistes », dont l’existence et l’action ne dépassent pas le monde d’Internet, se permettent sous couvert « d’aider le peuple du Donbass » de placer leur propagande anti-russe via des critiques contre la personne du Président de la Fédération de Russie. Celui-ci « trahirait les populations de Donetsk et de Lugansk » et autres billevesées du même acabit.

Au-delà du manque de culture politique et géopolitique, de la connaissance des pratiques diplomatiques et des manœuvres d’arrière-plan, au-delà du manque d’inspiration qui poussent ces individus à copier les autres et tout particulièrement les écrits de notre agence de presse PCN-SPO, et d’y ajouter leur médiocrité intellectuelle, nous avons à faire à une campagne de provocation contre le juste combat du Donbass contre le Fascisme et l’OTAN en voulant salir Vladimir POUTINE et donc la Russie.

La lutte de Donetsk, Lugansk, Slaviansk, Gorgovka, Marioupol et de toutes les autres villes des Républiques populaire de Lugansk et de Donetsk doivent avoir tout notre soutient infaillible !
Le peuple du Donbass comme son Armée ne doutent pas du soutien de la Russie à leur combat pour la liberté !
A bas la clique bandériste de Kiev !
Vive l’Armée du Donbass !
La République de Novorossiya vaincra !

Fabrice BEAUR
https://www.facebook.com/beaur.fabrice

(1) A noter qu’une confusion existe dans la dénomination des bataillons qui combattent en Ukraine et sur qui est qui. Afin de remettre les choses à leur place et d’éviter que ces erreurs perdurent en troublant ainsi la compréhension des événements à Donetsk et Lugansk, je me permet ainsi de préciser ce qui doit l’être :
Le Bataillon « Vostok », est une des premières formation militaire des républicains de Donetsk. Le Bataillon « Donbass » est une création intégrale des nazis de Praviy Sektor.
Le bataillon « Ukraine » est le plus petit groupe des trois et est une création du député ukrainien pédonazi Oleh Liachko.
Le bataillon « Azov », lui est financé par l’oligarque Igor Kolomoïskiy. Le propriétaire de Privat Bank qui offre 10.000 U.S.$ de récompense pour la capture de tout « mercenaire russe. Le député russe Pouchkov a suggéré que l’attaque contre l’ambassade de Russie pourrait être une action pré-planifiée. Cette information a été confirmée par la police de Kiev. Selon elle, des représentants de bataillon Azov, financé par l’oligarque Igor Kolomoïskiy, sont derrière de cette émeute.

(2) PCN-INFO / CRIMES DE GUERRE : A GAZA COMME A SLAVIANSK (NOVOROSSIYA), ON BOMBARDE LES POPULATIONS CIVILES AU PHOSPHORE BLANC !
________________________
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

PIH - FB guerre totale +á l'est ukrainien (2014 06 16) FR 2

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, # XIV. TRIBUNES DE MES AMIS EDITORIALISTES, * Français and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.