# PCN-INFO / FARAGE MET MARINE LE PEN KO AU PARLEMENT EUROPEEN. WELL DONE NIGEL!

PIH - LM well done Nigel (2014 06 18) FR

Photo : Campagne de l’UKIP contre des frappes de l’OTAN en Syrie (septembre 2013).

Luc MICHEL pour PCN-INFO /
Avec AFP – The Guardian – Europäischer Widerstand / 2014 06 18 /

« Nigel Farage forme son groupe au Parlement grâce à une dissidente du FN » titre l’AFP. Dans le match opposant le britannique Farage (populistes anti-système de droite et de gauche) à Marine Le Pen (extrême-droite), le premier vient de mettre KO la seconde, une fois de plus plus arrogante et suffisante qu’efficace. De Marine, on peut dire ce que le Roi Léopold III de Belgique disait du chef fasciste Léon Degrelle : « très suffisante et très insuffisante ».

Et Farage l’a fait avec les propres troupes de Marine : ses alliés suédois passés à l’ennemi, et, cerise sur le gâteau, une députée européenne dissidente du FN (et oui, déjà une dissidence moins de 25 jours après l’élection du 25 mai !).

« LA VOIX DU PEUPLE » DIT FARAGE

Le dirigeant du parti antisystème – qualifié d’ « europhobe » par les médias de l’OTAN – britannique UKIP, Nigel Farage, celui que Marine traitait avec mépris « d’ivrogne » (sic) vient donc d’infliger une défaite politique majeure au FN. Nigel Farage a annoncé ce mercredi la formation d’un groupe au Parlement européen « à la suite du ralliement d’une dissidente du Front national français » et avec les députés Italiens (populistes anti-système inclassables et n’appartenant pas à l’extrême-droite) de Beppe Grillo.

« Je suis très fier d’avoir formé ce groupe avec d’autres députés et nous nous engageons à être la voix du peuple », a annoncé le chef de l’UKIP dans un communiqué publié à Bruxelles. « Nous serons à l’avant-garde pour le rétablissement de la liberté, de la démocratie nationale et de la prospérité en Europe », a-t-il ajouté.

Le groupe baptisé EFD (Europe, liberté, démocratie) comptera 48 députés dont une dissidente du FN, Joëlle Bergeron, élue en France sur les listes de Marine Le Pen, mais qui a ensuite refusé de céder son siège malgré les injonctions de la direction de ce parti. Car escroquerie politique, le FN l’est aussi au niveau de ses listes. Obligé légalement d’appliquer la parité hommes/femmes, le FN présente et fait élire des femmes. Qu’il veut ensuite remplacer par des hommes, désignés à l’avance. Là, la malhonnêteté est revenue vers Marine comme un boomerang !

Le groupe de Farage rassemble des élus de sept pays, le minimum requis pour former un groupe politique au Parlement européen. Les 24 députés de l’UKIP en forment l’ossature et s’y retrouvent également les 17 élus italiens du ‘Mouvement 5 étoiles’ de Beppe Grillo.

« UN COUP DUR POUR MARINE LE PEN » (DIXIT L’AFP)

« La formation de ce groupe est un coup dur pour la présidente du Front national (FN) Marine Le Pen qui peine à réunir des élus de sept pays et n’a pour l’instant avec elle que quatre autres formations européennes » commente l’AFP.

Outre une plus grande visibilité, d’éventuelles présidences de commissions ou de sous-commissions parlementaires, avoir un groupe donne l’assurance de recevoir entre 20 et 30 millions d’euros de subventions au cours des cinq prochaines années, hors salaires et avantages des députés.

Le Pen et Farage, tous les deux résolument hostiles à l’UE et Farage à l’OTAN, ont placé leur parti en tête des élections européennes dans leurs pays respectifs. Mais dans des conditions bien différentes. En France, le FN dans un climat de rejet de la particratie et 60% d’abstentions (le VRAI ‘premier parti de France’), UKIP dans un véritable vote anti-partis en sa faveur. Comme son allié Grillo en Italie. Refusant de former un groupe commun, car ils n’ont rien en commun sinon leur opposition à l’UE, Farage et Marine Le Pen affichaient chacun leur volonté de créer leur propre groupe. Dans le Parlement sortant, N. Farage dirigeait déjà le groupe EFD, tandis que les Le Pen, père et fille, siégeait chez les non-inscrits.

La présidente du FN, qui peut compter sur une quarantaine d’élus (dont 23 du FN), mais à qui il manque deux pays pour que le compte soit bon, a engagé des négociations avec le parti europhobe polonais ‘Congrès de la nouvelle droite’ (KNP, extrême-droite ultra-catholique), qui compte quatre élus. Mais là aussi un grain de sable inattendu est venu enliser la machine lepeniste : la question de l’homophobie. En effet, les alliés néerlandais du FN, le PVV, rechigne à cohabiter avec un parti ouvertement homophobe. Et les Polonais, cathos de choc dûment chapitrés par d’ex-membres français du FN chassés par Marine, se méfient comme de la peste du lobby gay autour de la présidente du FN (*).

Courtisé par le FN, le parti populiste de droite lituanien ‘Ordre et Justice’ (TT) a finalement choisi de rester dans le groupe de Nigel Farage. Nouvel échec.

Le FN a vu sa quête de partenaires « assombrie », dit l’AFP et c’est un doux euphémisme, par les récentes déclarations controversées de Jean-Marie Le Pen, président d’honneur du parti. Discutant des artistes français hostiles au FN, dont les chanteurs Patrick Bruel (juif) et Yannick Noah, Le Pen père a lancé : « On fera une fournée la prochaine fois ». Marine Le Pen a estimé que cette déclaration était « une faute politique ». Suivie par toute sa nouvelle garde, ouvrant une crise grave au FN.

L’image antisémite du Front national lui a déjà fait perdre des partenaires potentiels au sein du Parlement européen. Alliés naturels du FN, les Démocrates suédois (SD, extrême-droite), avec lesquels ils siègent au sein du parti européen ‘Alliance européenne pour la liberté’ (AEF), ont ainsi pris leurs distances. Les deux élus du SD ont rejoint l’EFD.

Les groupes ont jusqu’au 23 juin pour se constituer …

LA VICTOIRE DE NIGEL FARAGE AURA DES CONSEQUENCES POLITIQUES IMPORTANTES

Le FN est un parti du Système, parti chargé d’endiguer le mécontentement à droite, et qui sert avant tout les appétits matériel du Clan Le Pen, qui a fait sa fortune par la politique. Le FN a la tête des partis populistes, cela aurait signifié l’enlisement de ceux-ci partout en Europe. A quoi sert le FN en France ? A rien. Avez-vous entendu les Le Pen au Parlement européen ? Jamais, ils sont parmi les députés européens les moins assidus. Ceux qu’on ne voit guère que dans les séances pleinières où la présence est obligatoire pour toucher la grasse indemnité de député européen.

Farage, c’est tout autre chose. Tout le monde connaît ses diatribes contre la Commission ou le président falot Van Rompuy (pour laquelle il a été suspendu). Grillo, c’est la même chose en Italie. De vrais partis anti-système. Alors que dans l’AEF du FN il n’y a qu’un véritable parti anti-système : les républicains flamands, anti-monarchistes et anti-belges du Vlaams Belang (qui auraient tout à gagner avec le groupe de Farage).

En politique étrangère aussi, le FN ne recherche que la publicité immédiate. Sur le référendum de Crimée, Marine Le Pen a changé trois fois de position en 4 jours et désavoué à mi-mots son conseiller Chauprade (pro-russe authentique et qui vaut mieux que le FN où il a échoué). Et sa soi-disant russophilie n’est qu’une posture. Le FN était proche des néofascistes bendéristes ukrainiens russophobes de ‘Svoboda’ il y a encore un an (**). Une vieille liaison puisque Jean-Marie Le Pen était déjà présent en mai 2000 à la 6e convention annuelle du SNPU (le ‘Parti Social National d’Ukraine’ qui est devenu Svoboda en 2004), où il déclare que « Avoir une statue de Lénine à Kiev, c’est comme avoir une statue d’Adolf Hitler à Tel-Aviv ».

L’UKIP de Farage, lui, a pris position et organisé de véritables campagnes contre la Guerre en Syrie que voulait l’OTAN. Et a pris une position ferme sur la Crimée ou le soutien à la Russie. Le groupe de Farage et Grillo va être une véritable force d’opposition au système dans toute l’UE.

Un groupe qui recevra notre soutien.
Cela passait par la défaite de la présidente du FN et de ses maneuvres intéressées.
Well done Nigel !

Luc MICHEL

(*) Sur le rôle de l’homophobie dans les luttes autour du FN ; en France et en Europe, lire sur le site d’extrême-droite ultra-catholique BREIZ ATAO anti mariniste :
Comment l’énarque homosexuel et gaulliste Florian Philippot organise secrètement la liquidation de Le Pen
Sur http://breizatao.com/2014/06/13/comment-lenarque-homosexuel-et-gaulliste-florian-philippot-organise-secretement-la-liquidation-de-le-pen/#.U501fgzSWc4.twitter

(**) Le 23 novembre 2009 à Nanterre, le Front National, représenté par son Président Jean-Marie LE PEN et son Vice-Président en charge des affaires internationales Bruno GOLLNISCH, recevait dans ses locaux le leader du Parti Ukrainien « Svoboda » : Oleh TYAHNYBOK ainsi que son chargé des relations internationales Taras OSAULENKO. But de cette visite : Signer un protocole d’accord entre les deux partis dans le cadre de l’union des patriotes.
Jusqu’à février 2014, la vidéo où JM le Pen reçoit Tiabygniok, chef de Svoboda à Nanterre, en 2009, était visible sur le site web du front national. Elle a été supprimée depuis, mais on peut la trouver autre part :
http://www.dailymotion.com/video/x1fu5yb_les-nazis-de-svoboda-ukraine-et-le-front-national-pour-un-nouvel-ordre-mondial_news

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, * Collectif RESISTANCE EUROPEENNE / EUROPÄISCHER WIDERSTANDT, * Français, * LM/ Editoriaux pour PCN-INFO/ Leaders for PCN-NCP INFO and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.