# CE MARDI MATIN 12 DECEMBRE 2017 SUR AFRIQUE MEDIA/ LUC MICHEL SUR ‘LIGNE ROUGE’: DJIHADISMES AFRICAINS. ETAT DES LIEUX

AMTV - LIGNE ROUGE LM état djihads africains (2017 12 12)

SUR ‘LIGNE ROUGE’ DE CE 12 DEC.

LA GRANDE EMISSION MATINALE

D’AFRIQUE MEDIA

A partir de 6h30 (Malabo – Douala et Bruxelles)

Présentation Falone Tchounya

Luc Michel en duplex EODE-TV depuis Bruxelles

Thème de l’émission :

« RETOUR PROBABLE DE 6.000 JIHASDISTES AFRICAIN SUR LE CONTINENT APRES LA PERTE DES TERRITOIRES DE L’ETAT ISLAMIQUE AU MOYEN-ORIENT. QUELLLE LECTURE ? »

« Près de 6.000 Africains ayant combattu au Moyen-Orient avec l’organisation djihadiste Etat islamique (EI) pourraient revenir en Afrique » (des chiffres hélas sous-estimés issus des analyses occidentales), a indiqué dimanche à Oran (ouest) le Commissaire de l’Union Africaine pour la paix et la sécurité, qui a appelé les pays africains à se préparer « fermement » à la gestion ces retours. « Des rapports font état de la présence de 6.000 combattants africains parmi les 30.000 éléments étrangers ayant rejoint ce groupe terroriste au Moyen-Orient », a déclaré M. Smail Chergui, lors d’une rencontre sur la lutte contre le terrorisme.

L’EI a profité du conflit syrien, qui a éclaté en 2011 avec une « révolution de couleur » made in USA et des manifestations insurrectionnelles contre le président Bachar al-Assad, pour s’implanter en Syrie et en Irak. Après une montée en puissance fulgurante en 2014, qui a vu l’organisation extrémiste s’emparer de vastes pans de territoire dans les deux pays, l’EI a proclamé un « califat » en 2014 qui a attiré des milliers de combattants étrangers. Mais le groupe a ensuite multiplié les revers et a perdu la totalité des territoires qu’il avait conquis en Irak et la plupart de ceux qu’il détenait en Syrie.

« Le retour de ces éléments en Afrique pose de sérieuses menaces sur la sécurité et la stabilité nationales et exige un traitement spécifique et une coopération intense entre les pays africains », a estimé M. Chergui, cité par l’agence de presse APS. Le commissaire de l’UA pour la paix et la sécurité a appelé les pays concernés à notamment « échanger les renseignements sur les éléments armés regagnant leurs pays respectifs », après leurs défaites en Irak et en Syrie.

LUC MICHEL DRESSE L’ETAT DES LIEUX DES DJIHADISMES AFRICAINS ET POSE LA QUESTION « L’AFRIQUE, NOUVELLE FRONTIÈRE DU DJIHAD ? » …

Le géopoliticien Luc MICHEL analyse :

* Les Djihadistes en Afrique entre Daech et Al-Qeida/AQMI : Etat des lieux fin 2017 et interconnections avec le Proche-Orient.

Vaincus en Irak et en Syrie, les djihadistes de Daech s’internationalisent : Egypte (Sinaï), Libye (Fezzan), Afghanistan, Afrique de l’Ouest …

* Les questions du Djihadisme en Afrique …

L’Afrique, nouvelle frontière du djihad ?

L’échec de l’intervention militaire française ?

Y a-t-il des racines géopolitiques et historiques aux djihadismes africains ?

 

Luc MICHEL décrypte la menace djihadiste actuelle sur l’Afrique.

Des réseaux sectaires et criminels de jadis à Boko Haram et à son « califat » (sur le nord-est du Nigéria et le Niger), de l’allégeance à Daech à l’inscription du djihadisme africain dans le djihadisme transnational et para-étatique de « l’état islamique » …

Sans oublier le Califat de Daech-Libye à Syrte et vers Derna, l’organisation de Moktar Ben Moktar sur le Sahara (vers Sebah en Libye saharienne) et la rivalité entre Daech al-Qaida en Afrique (Aqmi) où la vieille organisation djihadiste de Ben Laden dispute avec succès la première place sur le front de la terreur …

Les groupes djihadistes alignés sur al-Qaida, qui ont annoncé leur fusion début mars 2017,  « comptent parmi les plus importants en nombre et les plus actifs depuis quatre ans, que ce soit contre les forces françaises ou contre les forces africaines. Ils étaient jusqu’ici divisés militairement, éparpillés territorialement et affichaient parfois leurs divergences et leurs dissensions publiquement ». Leur unification en une seule organisation (le Front DIM) représente un tournant pour le djihadisme sahélien et n’augure rien de bon pour la situation sécuritaire au Mali et au Sahara. Quatre groupes sont concernés par cette unification (L’Émirat du Sahara – la filiale locale d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique -, Al-Mourabitoun – dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar et où s’est intégré le MUJAO, Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest -, Ansar Eddine – dirigé par le chef touareg Iyad Ag Ghaly -, Les Brigades de Massina – Mali-)

ALLER PLUS LOIN SUR LE TERRORISME IMPORTE D’OCCIDENT …

* voir aussi sur PANAFRICOM-TV/

LUC MICHEL: LA MENACE DJIHADISTE SUR L’AFRIQUE

(SUR SAHAR TV, LE MAGAZINE DE L’AFRIQUE, 1er DEC. 2015)

sur https://vimeo.com/147780870

* Sur PANAFRICOM-TV/

LUC MICHEL: TERRORISME MADE IN USA (I). LES RACINES OCCIDENTALES DE LA TERREUR DJIHADISTE (SUR LIGNE ROUGE)

sur https://vimeo.com/246235022

—————————-

AFRIQUE MEDIA

* en STREAMING sur http://www.afriquemedia.tv/live

* sur SATELLITE sur http://www.lyngsat.com/Eutelsat-9B.html

* WebTV sur http://www.afriquemedia-webtv.org/

* AFRIQUEMEDIA.pageofficielle

sur https://www.facebook.com/AFRIQUE.MEDIA.TV

* GROUPE OFFICIEL AFRIQUE MEDIA TV

(Plus de 117.000 membres ! Administré par

les COMITES AFRIQUE MEDIA et Luc Michel)

sur https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.