#LUCMICHEL. NET/ JOHN BOLTON, NEOCON, LE NOUVEAU CONSEILLER DE DONALD TRUMP QUI VEUT LA GUERRE AVEC LA COREE DU NORD (TENSION INTERNATIONALE GRAVE III)

LM.NET - Tensions III bolton (2018  03 23) FR

Luc MICHEL/En Bref/ 2018 03 23/

John Bolton, le nouveau conseiller neocon de Donald Trump qui veut la guerre avec la Corée du Nord ! Mais est aussi anti-iranien et russophobe.

Les neocons, issus du Régime Bush II, sont très présents au sein du Régime Trump. C’est le parti de la guerre, celui des faucons, qui avaient déjà lancé les guerres d’Afghanistan et d’Irak, et le projet géopolitique dit du « Grand Moyen-Orient », matrice du maléfique « printemps arabe » …

Une nouvelle partie de chaise musicale à la Maison Blanche. Jeudi, le président américain Donald Trump a nommé le néoconservateur John Bolton au poste de conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche. La nomination de l’analyste de ‘Fox News’ (la TV des neocons, qui emploie aussi Farrage du Brexit) intervient au moment d’aborder des négociations historiques avec la Corée du Nord et à l’approche d’une échéance cruciale sur l’avenir de l’accord sur le nucléaire iranien, dont cet ancien ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU est un grand pourfendeur. « Je suis heureux d’annoncer qu’à compter du 9 avril 2018, John Bolton sera mon nouveau conseiller à la sécurité nationale », a tweeté Donald Trump.

L’HOMME QUI AVAIT MONTE LE DOSSIER TRAFIQUE POUR JUSTIFIER LA PRESENCE D’ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE EN IRAK

Sous l’ère George W. Bush, John Bolton était un haut fonctionnaire du Département d’Etat dont la mission était de justifier la guerre en Irak en 2003, montrer que les renseignements américains disposaient des preuves accusant Saddam Hussein de posséder des armes de destruction massive. Considérée comme « tangible » (sic) à l’époque, par des politiciens et des médias complaisants, cette affirmation s’est avérée fausse après lecture des documents déclassifiés par la CIA en 2015.

NI REGTRETS NI REMORDS

Dans une interview accordée au ‘Washington Examiner’ en 2015, il déclarait que « la décision de renverser Saddam Hussein était la bonne. [...] Vous ne pouvez pas supposer que la douceur et la lumière prévaudraient au Moyen-Orient aujourd’hui s’il était resté au pouvoir » (resic). Visiblement le chaos au Proche-Orient et les destruction des états irakien et syrien  ne le concerne pas !

UN CONSEILLER BELLICISTE QUI VA RENFORCER LE PARTI DE LA GUERRE

Désormais, John Bolton est la troisième personne à occuper ce poste depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Connu pour sa moustache, son goût de la provocation et son style 3parfois abrasif3, le néoconservateur de 69 ans fut l’un des chefs de file des « faucons » au sein DU r2GIME Bush II et son ambassadeur aux Nations Unies.

« J’ai mes opinions et j’aurai l’occasion de les présenter au président », a-t-il répondu, défendant la nécessité pour le locataire de la Maison Blanche d’avoir « un libre-échange d’idées » avec ses différents conseillers. Des opinions qu’il a déjà partagées il y a quelques semaines sur l’antenne de ‘Fox News’. Le nouveau conseiller à la sécurité nationale « ne voit pas d’un bon oeil la rencontre entre Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un » et pense même que « ce sera un échec qui mènera à des actions militaires ».

L’EMPREINTE IDEOLOGIQUE DES NEOCONS SUR LE REGIME BUSH

« Avec la nomination de John Bolton, l’équipe de politique étrangère de Trump sera la plus conservatrice et idéologique et la moins pragmatique de mémoire récente », a réagi Aaron David Miller, diplomate chevronné qui a travaillé dans des administrations démocrates comme républicaines. « Courage, Jim Mattis », a-t-il ajouté en référence au chef du Pentagone vu par nombre d’analystes comme la dernière voix de la modération au sein de l’équipe Trump, en particulier sur la Corée du Nord et l’Iran. Mattis est aussi un faucon, mais d’un autre genre, général des Marines qui a commandé la sanglante bataille de Falloujah en Irak, mais c’est un pragmatique …

Richard Haass, président du Centre de recherche Council on Foreign Relations (CFR), lié aux Obama-Clinton-Sorös advrsaires de Trump, a posté un message sur les réseaux sociaux. Il a exprimé ses « doutes sur la capacité de l’ancien ambassadeur de se glisser dans les habits d’influent conseiller du leader de la première puissance mondiale ». « Un conseiller à la sécurité nationale doit être un intermédiaire honnête qui s’assure que le président puisse examiner tous les points de vue. Ensuite, il est un conseiller avec ses points de vue. [...] La question qui se pose est de savoir si John Bolton a le caractère et la capacité de jugement pour ce poste » …

LUC MICHEL/ ЛЮК МИШЕЛЬ/

Photo :

Bolton a la récente conférence CPAC 2018 des néoconservateurs US, où ont pris la parole Trump, Pence et la néofasciste Marion Maréchal-Le Pen.

_____________________________

Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /

PROFIL FACEBOOK https://www.facebook.com/LUC.MICHEL.PCN

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

BLOG http://www.scoop.it/t/luc-michel-le-blog

LM OFFICIAL INTERNATIONAL FAN CLUB

https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.