# PRESS-TV DEBAT AVEC FABRICE BEAUR (EXPERT EODE) : EUROPE-RUSSIE – LES HOSTILITES SONT OUVERTES (25 MARS 2018)

PCN-TV/ 
EUROPE-RUSSIE – LES HOSTILITES SONT OUVERTES 
(25 MARS 2018) 

PRESS TV, la télévision iranienne internationale francophone, débat avec Fabrice BEAUR (Expert EODE, Administrateur de EODE-RUSSIA) …

* PRESS TV :

« Les partenaires de Theresa Mays au sein de l’Union européenne (UE) ont décidé vendredi 23 mars de rappeler dans une mesure symbolique leurs ambassadeurs de l’UE à Moscou.
Le 22 mars, l’UE a rappelé son ambassadeur en poste de Moscou. Le lendemain à Bruxelles, les dirigeants européens ont apporté un soutien symbolique au Royaume-Uni dans l’affaire Skripal en faisant part de leur décision de rappeler l’ambassadeur de l’UE à Moscou. 
Le Royaume-Uni accuse la Russie d’être impliquée dans l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille à Londres.
Fabrice BEAUR, expert pour l’ONG EODE, et Bernard Cornut, écrivain et expert politique, s’expriment sur le sujet. »

# ALLER PLUS LOIN :
AFFAIRE SKRIPAL. PLUSIEURS PAYS DE L’UNION EUROPENNE PREVOIENT DES MESURES RAPIDES VISANT MOSCOU

Ex-espion empoisonné: les dirigeants européens estiment « hautement probable » l’implication de la Russie … Plusieurs pays de l’UE ont indiqué vendredi à Bruxelles qu’ils pourraient prendre dans les prochains jours des mesures nationales visant la Russie, comme des expulsions de diplomates, après l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal sur le sol britannique. La Lituanie, l’Irlande, la République tchèque et le Danemark font partie des pays qui se sont dits prêts à prendre des mesures supplémentaires, après que l’UE a apporté jeudi son soutien au Royaume-Uni et décidé de rappeler son ambassadeur en Russie pour des « consultations ».

« Je pense que des mesures nationales seront appliquées déjà à partir de la semaine prochaine, dans de nombreux pays », a ainsi déclaré la présidente lituanienne Dalia Grybauskaité (à droite sur la photo), à son arrivée vendredi matin pour le deuxième jour d’un sommet européen à Bruxelles. Elle avait la veille indiqué qu’elle envisageait des expulsions de diplomates. « Nous allons considérer dans les jours qui viennent si nous voulons prendre des mesures individuelles en relation avec des diplomates russes » en Irlande, a déclaré de son côté le Premier ministre irlandais Leo Varadkar. M. Varadkar a précisé qu’il faudrait d’abord faire une « évaluation de sécurité », et « nous prendrons la décision en tout début de semaine prochaine ». « Nous allons probablement aller dans cette direction », a de son côté déclaré le Premier ministre tchèque Andrej Babis, interrogé sur la possibilité que son pays expulse des diplomates russes. Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a lui aussi indiqué vendredi matin que son gouvernement allait « dans les prochains jours très sérieusement envisager des pas supplémentaires ». La France, qui a contribué à durcir le ton des Européens face à Moscou dans leur texte commun, s’est également déclarée jeudi prête à « de possibles mesures, décidées sur base nationale, en concertation avec d’autres pays européens », selon l’Elysée.

Les dirigeants des 28 ont apporté jeudi soir un soutien unanime au Royaume-Uni, en estimant que Moscou était « très probablement » derrière l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal au Royaume-Uni, et en décidant de rappeler l’ambassadeur de l’UE à Moscou pour des « consultations ». La durée d’un rappel durant un mois de l’ambassadeur européen a été évoquée, a indiqué vendredi matin une source européenne, tout en ajoutant que les modalités précises n’avaient pas encore été décidées. Le Kremlin a déclaré vendredi « regretter » cette décision de l’UE, assurant que « la Russie n’a absolument rien à voir avec l’affaire Skripal ».

Londres a expulsé 23 diplomates russes, présentés comme des agents du renseignement « non déclarés », pour sanctionner Moscou, et a annoncé qu’aucun membre du gouvernement ne se rendrait en Russie pour suivre les rencontres de la Coupe du monde de football en juin et juillet. La Russie a en réponse expulsé 23 diplomates britanniques. Moscou a mis également fin aux activités du British Council et « se réserve le droit de prendre davantage de mesures de représailles ». La Russie a ajouté samedi qu’elle mettait fin aux activités sur son sol du British Council, organisme international britannique pour les relations culturelles et l’éducation. « Etant donné le statut hors régulation du British Council en Russie, son activité est arrêtée. »

LES ETATS MEMBRES FONT BLOC FACE A LA RUSSIE, LE PREMIER MINISTRE BULGARE S’ATTEND A « UNE RAPIDE ESCALADE » DES TENSIONS

Les Etats membres ont donc fini par mettre de côté leurs divergences pour hausser le ton, unanimement, face à Moscou. L’Union dite « européenne » “est d’accord avec le Royaume­-Uni sur le fait qu’il est hautement possible que la Russie soit responsable de l’attaque de Salisbury et qu’il n’y a pas d’autre explication plausible”, a annoncé le président du Conseil européen Donald Tusk jeudi à 23h, après deux heures et demie de difficiles négociations. « Malgré des négociations difficiles sur le Brexit, l’UE a fait preuve d’une solidarité unanime et sans équivoque avec le Royaume-Uni », a-t-il ajouté ce vendredi.

La Première ministre britannique Theresa May a obtenu ce qu’elle était venue chercher à Bruxelles : le soutien de ses homologues européens suite à l’empoisonnement, le 4 mars, d’un ex­-agent double russe à Salisbury, au Royaume-­Uni. Une attaque que Londres a attribuée, sans équivoque, mais sans produire de preuves, à la Russie, espérant que l’ensemble de ses partenaires européens suive son exemple.

Plusieurs Etats membres ont indiqué ce vendredi qu’ils envisageaient d’adopter, au niveau national, des sanctions contre Moscou. De son côté, le Premier ministre bulgare Boyko Borissov, pro-russe, dont le pays assure la présidence du Conseil européen jusqu’en juin, a estimé que « l’expulsion massive » de diplomates et le rappel de l’ambassadeur de l’Union européenne auprès de Moscou n’apporterait sans doute pas « plus de paix, de calme et de compréhension ». Il a mis en garde quant à une « rapide escalade » des tensions avec la Russie…

____________________

# PCN-TV
vimeo.com/pcntv
# PCN-TV sur les Réseaux sociaux :
* FaceBook : Allez ‘liker’ la Page officielle de PCN-TV !
facebook.com/PCN.NCP.TV
* YouTube :
youtube.com/user/PCNTVnetwork

# GROUPE OFFICIEL ‘PCN-NCP-НОП -
LA CAUSE DES PEUPLES – THE PEOPLES’ CAUSE’
facebook.com/groups/LCDP.TPC.PCN.NCP

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, # ARTICLES BY LANGUAGE, # X. Luc MICHEL/ PRAXIS/ ORGANISATION, # XIV. TRIBUNES DE MES AMIS EDITORIALISTES, * Français, * PCN-NCP and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.