#LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ L’ACTUALITE QUI CONFIRME L’ANALYSE : VU DES USA. LE CONFLIT GELE DU NAGORNY-KARABAGH ET LA CONFRONTATION ARMENIE-AZERBAIDJAN EN CHIFFRES (INFOGRAPHIE ‘GEOPOLITICAL FUTURES’)

ART.COMPL.GEOPOL - Nagorno-karabagh   II infographie gpf (2018 05 21) FR

LM DAILY / 2018 05 21/

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

« Se faire enseigner par l’adversaire est un honneur et un devoir »

- Général Karl Hausofer (1869-1946),

le géopoliticien des « Blocs continentaux ».

Je traitais vendredi le conflit gelé du Nagorno-Karabagh, revenu sous les feux de l’actualité avec la crise politique arménienne et l’ouverture du gazoduc TANAP, opération anti-russe. Voici ce conflit ouvert dans les Années ’90 (l’une des conséquences de la « grande catastrophe géopolitique du XXe siècle » qu’a été l’implosion de l’URSS, comme le dit si bien Poutine) vu des USA, résumé « en chiffres » par l’équipe de George Friedman (ex patron de STRATFOR, qui dirige aujourd’hui le think-tank ‘Geopolitical Future’).

Cette analyse appelle deux commentaires :

- Tout d’abord elle confirme mes analyses sur deux points centraux. Premièrement le Nagorno-Karabagh est une poudrière toujours prête à exploser (Comme le précise aussi le livre EUROPE’S NEXT AVOIDABLE WAR: NAGORNO-KARABAKH que je présentais vendredi avec mon analyse).

- Secondement le maintien de la paix est l’œuvre de la Russie face à un conflit qui n’a « jamais dégénéré en guerre totale (…) parce que la guerre serait préjudiciable à la Russie » et les pourparlers de paix des Nations-Unies sont « complètement infructueux ».

Ensuite, il ne faut pas se leurrer sur les thèses américaines :

- Et le sérieux du travail de George Friedman et de ‘Geopolitical Future’ ne doit pas dissimuler le tropisme anti-iranien qui fausse cette vision « vue des USA ». Le rapprochement entre Moscou et Téhéran, alliance stratégique qui se transforme chaque jour davantage en axe géopolitique, est une mauvaise surprise pour les USA et leurs alliés étroits israéliens et saoudiens. Inlassablement les think tank US et israéliens  (style Debka) publient des thèses sur « la méfiance de Moscou pour Téhéran ». Qui serait inquiète selon ‘Geopolitical Future’ de voir « l’Iran prendre pied dans le caucase ». J’ai longuement répondu déjà à ces fausses analyses orientées, destinées à intoxiquer les russes.

L’inquiétude par contre est bien réelle face aux rêves pan-turcs (ou pan-touraniens) d’Erdogan dans le Caucase et en Asie centrale, en particulier vers l’Azerbaïdjan. Où l’hostilité envers les populations arméniennes et les ambitions de parrainage des azéris turcophones est caricaturale, en particulier depuis que les « Loups gris » néofascistes du MHP se sont alliés à l’AKP islamo-conservatrice …

LM

VU DES USA :

LE CONFLIT DU NAGORNO-KARABAGH PAR LES CHIFFRES

(GEOPOLITICAL FUTURES, 18 MAI 2018)

« L’Azerbaïdjan et l’Arménie revendiquent tous deux le territoire du Haut-Karabakh. Cette région contestée est située entièrement à l’intérieur de l’Azerbaïdjan – en fait, elle est internationalement reconnue comme azerbaïdjanaise – mais le gouvernement de Bakou n’a pas exercé d’autorité politique sur elle depuis des décennies. Cet honneur revient aux Arméniens ethniques qui le peuplent. En fait, le Nagorno-Karabakh était une enclave arménienne semi-autonome depuis l’arrivée au pouvoir des bolcheviks en Russie. Après la dissolution de l’Union soviétique, dont l’Azerbaïdjan faisait partie, les Arméniens vivant au Haut-Karabakh, soutenus par l’Arménie elle-même, ont mené une guerre avec l’Azerbaïdjan pour garder le territoire. Une trêve a été négociée en 1994, et bien que les négociations sur sa résolution officielle se poursuivent depuis, elles ont été complètement infructueuses.

Des escarmouches mineures y éclatent de temps en temps – dont la plus sanglante s’est produite en 2016 – mais elles n’ont jamais dégénéré en guerre totale. En partie parce que la guerre serait préjudiciable à la Russie. Ses intérêts sont trop nombreux dans le Caucase pour permettre à la Turquie ou à l’Iran d’y prendre pied – ce qu’ils feraient sûrement s’ils soutenaient l’Arménie dans un conflit. Pourtant, si le Nagorno-Karabakh est toujours une cause de guerre, alors l’Azerbaïdjan, dont l’armée éclipse l’Arménie, aurait le dessus. »

(Traduit de l’Anglais par Luc Michel / The post “The Nagorno-Karabakh Conflict, by the Numbers” appeared first in English on ‘Geopolitical Futures’)

Infographie : ‘Geopolitical Futures’

# LES ANALYSES DE REFERENCE DU DOSSIER ARMENIE-AZERBAIDJAN SUR LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY :

* ASIE CENTRALE : NAGORNO-KARABAGH, LE RETOUR DU CONFLIT GELE ENTRE L’ARMENIE ET L’AZERBAIDJAN

sur http://www.lucmichel.net/2018/05/19/luc-michels-geopolitical-daily-asie-centrale-nagorno-karabagh-le-retour-du-conflit-gele-entre-larmenie-et-lazerbaidjan/

* ARMENIA (I) : THE WEAK LINK OF THE ‘EURASIAN ECONOMIC UNION’?

sur http://www.lucmichel.net/2017/09/16/luc-michels-geopolitical-daily-armenia-i-the-weak-link-of-the-eurasian-economic-union/

* ARMENIA (II) : AZERBAÏDJAN – ARMENIA – NAGORNO-KARABAKH. TENSION IN CAUCASUS

sur http://www.lucmichel.net/2017/09/18/luc-michels-geopolitical-daily-armenia-ii-azerbaidjan-armenia-nagorno-karabakh-tension-in-caucasus/

* EN ACCORD AVEC WASHINGTON ET BRUXELLES, VOICI ERDOGAN QUI TRAHIT A NOUVEAU MOSCOU, CETTE FOIS DANS LA GUERRE DU GAZ ET DES GAZODUCS

sur http://www.lucmichel.net/2018/05/15/luc-michels-geopolitical-daily-en-accord-avec-washington-et-bruxelles-voici-erdogan-qui-trahit-a-nouveau-moscou-cette-fois-dans-la-guerre-du-gaz-et-des-gazoducs/

_____________________________

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

LUC MICHEL PAGE OFFICIELLE I/

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

LUC MICHEL Official International Fan Club

https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.