#LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ DEBAT : COMMENT INTERPRETER LA RENCONTRE KIM JONG UN – TRUMP ET LEURS POURPARLERS DIPLOMATIQUES SUR LA PENINSULE COREENNE ?

LM.GEOPOL - Débat sommet trump kim (2018 06 13) FR 1

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 06 13/

Parlons franchement, il est beaucoup trop tôt pour tirer des analyses ou des conclusions sur la rencontre de Trump et Kim Jong Un, à Singapour hier. D’autant plus que l’une des parties a pris la posture d’un joueur brutal et instable. Je pense que c’est une posture, plus réfléchie et calculée qu’elle n’apparaît, destinée d’une part à déstabiliser les adversaires du président américain, à rabattre les cartes, et d’autre part à occuper en permanence l’espace médiatique. Trump applique en fait point par point son programme établi avec ses conseillers et son club de généraux à l’été 2016. Et toute son action politique à l’intérieur des USA comme à l’extérieur est soigneusement calculée par d’habiles « spindoctors ».

Mais l’on peut donner des avis et des impressions et tracer des tendances, des pistes de réflexion.

Une précision tout d’abord, je suis radicalement anti-américain et je pense que la paix mondiale passera par le démembrement de la Fédération US (çà vous choque ? Qu’ont ils fait à l’URSS ou à la Yougoslavie !?!). Et mon action géopolitique depuis plus de 40 ans vise à soutenir les états anti-américains de la ligne de Front internationale. Dont la Corée du Nord à laquelle le PCN est lié par des relations d’amitié. Mais j’ai un regard sombre, une très mauvaise impression sur les nouvelles relations entre la RPDC et les USA …

I –

KIM-TRUMP, UN SOMMET OU LA DIPLOMATIE A ETE ABSENTE

J’ai débattu ce mercredi sur PRESS TV, la Télévision iranienne francophone d’Etat, avec Robert Bibeau, un Cde québecquois du Webmagazine ‘Les 7 du Québec’ (où je m’exprime régulièrement). Nous n’étions pour une fois pas d’accord, ni sur la portée de l’événement, ni sur son analyse. On notera aussi la vision négative des collègues iraniens sur le sommet de Singapour, échaudés par le retrait de Trump des Accords de Genève sur le Nucléaire iranien : « « L’Iran conseille aux dirigeants nord-coréens de ne pas faire confiance à l’homme d’affaires américain Donald Trump ».

Mais ce débat, courtois, a été l’occasion de développer ma vision du Dossier coréen (j’y renvoie mon lecteur) :

Voir sur  PCN-TV/

PRESS TV (IRAN) DEBAT AVEC LUC MICHEL ET ROBERT BIBEAU (‘LES 7 DU QUEBEC’) :

KIM-TRUMP, UN SOMMET OU LA DIPLOMATIE A ETE ABSENTE

sur https://vimeo.com/274937801

II –

MES IMPRESSIONS NEGATIVES SUR ‘SINGAPOUR’ (1) :

LA COREE DU NORD SUR LES PAS DE L’ERREUR FATALE DE KADHAFI !!!

Le sort de Saddam Hussein en Irak et celui de Mouammar Kadhafi en Libye montrent ce qui arrive lorsque des pays renoncent à leurs ambitions nucléaires »

- Ministre des Affaires étrangères de Corée du Nord

(8 janvier 2016, limogé depuis).

La Libye de 2003 à 2011 est passée d’un seul mouvement des menaces de la guerre froide à l’agression impérialiste ! Les illusions perdues de la coexistence pacifique Libye-USA/Occident, l’antagonisme du projet occidental et de la vision euro-africaine de Kadhafi, et la destruction de la Jamahiriya libyenne expliquent la destruction brutale de la Jamahiriya. C’est un processus similaire à celui qui a détruit la Yougoslavie de 1985 à 2001 qui a déstabilisé, puis détruit la Libye de Kadhafi. J’ai vécu « de l’intérieur » les illusions de Tripoli sur la « coexistence pacifique Jamahirya-Occident » . En 2003, lorsqu’elle s’est amorcée, je venais d’être nommé comme dirigeant du Réseau paneuropéern du MCR libyen.

Le processus avec la Libye reposais sur les mêmes procédés que ceux employés avec Kim Jong Un : un mélange de sanctions (visant à ramener les ennemis de Washington « au Moyen-Age » selon les mots de Madleen Albright), de menaces de frappes massives et de sourires. Les sourires hypocrites des Condoleezza Rice et de Sarkozy, à Tripoli, font écho aujourd’hui à la fausse familiarité de Trump …

Voici la Corée du Nord qui marche sur les pas de kadhafi, un chemin mortel pour qui entend faire confiance aux USA. Sans oublier l’exemple iranien du peu de chose que représente la parole d’un président américain, où seul le « changement de régime » est à l’horizon de l’agenda des USA …

* Lire sur CEREDD / Analyse /

Luc MICHEL : GEOPOLITIQUE DE LA DESTRUCTION DE LA JAMAHIRIYA LIBYENNE

sur http://www.lucmichel.net/2014/01/14/ceredd-analyse-luc-michel-geopolitique-de-la-destruction-de-la-jamahiriya-libyenne/

III –

MES IMPRESSIONS NEGATIVES SUR ‘SINGAPOUR’ (2) :

LE « PROCESSUS DE TRANSITION » EN EMBUSCADE

Et puis il y a une seconde mauvaise impression !

Elle concerne le fameux « clip video », réalisé par les spindoctors de la Maison Blanche à l’intention du dirigeant nord-coréen (le ton du clip démontrant à l’envi que Trump prend Kim Jong Un pour un jeune naïf).

De quoi s’agit-il ?

« Deux hommes, deux leaders, une destinée », dit la bande-annonce. Ce n’est pas la dernière super-production hollywoodienne mais la vidéo montrée par Donald Trump à Kim Jong Un sur son iPad pour le convaincre de s’orienter vers un « happy end ». C’est « un moment spécial de l’Histoire, où un homme se voit présenter une chance qui ne se répètera peut-être jamais », poursuit l’habituelle voix off des films américains à gros budget. Le clip vidéo de quatre minutes montré par le président américain au dirigeant nord-coréen mardi lors de leur sommet à Singapour, puis aux journalistes médusés, alterne des photos en noir et blanc de la Zone démilitarisée entre les deux Corées et des images de prospérité: train à grande vitesse, réseau électrique en expansion… Des lignes ferroviaires apparaissent, un cheval galope: le message subliminal du développement à venir grâce à un éventuel accord est décliné sous toutes ses formes. « Je crois qu’il (Kim) a adoré », a commenté le président Trump devant les journalistes.

* Voir le clip sur EODE-TV/

THE ACTION-MOVIE STYLE TRAILER TRUMP SAYS HE PLAYED TO KIM JONG UN (THE GUARDIAN)

sur https://vimeo.com/274931965

Le message est clair: « une des choses que nous apprend cette vidéo, c’est le genre d’arguments utilisés par l’administration Trump avec les Nord-Coréens: +scellez cet accord, ce sera bon pour votre image+ », analyse James Poniewozik, critique télé du ‘New York Times’. Le journal s’est livré à une parodie du film: « Non, cela s’est vraiment passé. Trump a fait une fausse bande-annonce pour traiter une vraie menace nucléaire », dit la voix off. Le critique de cinéma du ‘Guardian’, Peter Bradshaw, y voit quant à lui « une bande-annonce bizarre », « pour un film que Trump se propose d’écrire, de produire et de réaliser ».

Le Conseil américain de sécurité nationale a confirmé à l’agence ‘Bloomberg’ l’avoir spécialement créé « pour aider le président à montrer les bénéfices d’une dénucléarisation complète ». « Que choisira-t-il? De faire preuve de vision et de charisme… Ou pas? », dit la voix off. Le ‘New York Times’ analyse l’événement comme une tentative pour parler à Kim Jong Un de la façon dont Donald Trump aime à être informé. « Donald Trump a une mémoire disons visuelle. Il préfère avoir ses notes de briefings sous forme d’images, de vidéos, de graphiques », ironise le journal. Le président américain poursuit ainsi jusqu’à l’extrême son recours aux symboles lourds, qui ont fait le succès de sa carrière dans la téléréalité, souligne-t-il. Le message à Kim étant: « Tu peux être la deuxième star de ce show que tout le monde regarde ».

Le film s’ouvre sur des images du Colisée de Rome, des pyramides d’Egypte… Sur plus de sept milliards d’individus sur Terre, « seuls quelques-uns auront à prendre des décisions ou des actions faisant renaître leur patrie et changeant le cours de l’histoire », proclame le commentaire pompeux. Un monteur audacieux a monté à l’envers le tir de quatre missiles nord-coréens en mars 2016. Et comme par magie, une image satellite d’une Corée du Nord plongée dans le noir s’illumine des mille feux d’un réseau électrique enfin développé, dans un pays aux infrastructures énergétiques notoirement déficientes.

Mais derrière ce clip, il y a une réalité : le « processus de transition », inauguré dans le Yougoslavie de 1987-88, déployé dans les ex républiques soviétiques – dont la Russie – après 1991. Et puis dans la Libye des Années 2003-2010. Avec à l’horizon du processus le « changement de régime », politique et surtout économique. C’est cela que propose à Kim Jong Un !

Le « processus de transition » est une notion-clé de la thématique occidentale des « changements de régime » politiques et de la liquidation des économies socialistes ou tiers-mondistes :

* Cfr. sur PANAFRICOM/

ENQUETES SUR LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE : C’EST QUOI EXACTEMENT LE « PROCESSUS DE TRANSITION » ?

sur http://www.elac-committees.org/2017/10/22/panafricom-enquetes-sur-la-destabilisation-de-lafrique-cest-quoi-exactement-le-processus-de-transition/

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

POL North Korea Missile LM.GEOPOL - Débat sommet trump kim (2018 06 13) FR 3 LM.GEOPOL - Débat sommet trump kim (2018 06 13) FR 4

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.