#LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ INTRODUCTION À LA GÉOPOLITIQUE DE L’IMPÉRIALISME BRITANNIQUE (II): LE ROLE ET LA PLACE DE LONDRES …

LM.GEOPOL - VFR intro impérialisme brtitannique II londres (2018 06 26) FR 1

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 06 26/

Résumé français d’une analyse de Luc MICHEL

publiée originellement en anglais (le 13 avril dernier).

* Version anglaise complète sur :

LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

INTRODUCTION TO THE GEOPOLITICS OF BRITISH IMPERIALISM (II):

THE ROLE AND PLACE OF LONDON

sur http://www.lucmichel.net/2018/04/13/luc-michels-geopolitical-daily-introduction-to-the-geopolitics-of-british-imperialism-ii-the-role-and-place-of-london/

« La ville n’était devenue que plus puissante depuis qu’elle était devenue la capitale de l’Angleterre. La plus grande partie de la richesse et du pouvoir britanniques s’est concentrée dans le sud de l’Angleterre et, dans une moindre mesure, dans les Midlands, les régions les plus fertiles de Grande-Bretagne. La région du Grand Londres était de loin la plus riche et la plus peuplée simplement parce qu’elle était un centre commercial pour le pays et, par extension, le reste du monde. En 1700, la population de la ville avait augmenté à environ 500 000 personnes. (La plus grande ville de Grande-Bretagne, Bristol, comptait environ 30 000 habitants, et les villes du nord étaient pauvres et peu peuplées, comme elles l’avaient toujours été.) (…) Mais quand la Grande-Bretagne est devenue l’Empire britannique, Londres a pris encore plus d’importance. À certains égards, Londres était l’Empire britannique »

- Georges Friedman (‘Geopolitical Futures’, Avril 2008).

Nous continuons notre introduction à l’Impérialisme britannique 2.0, tel qu’il se met en place dans la perspective anti-européenne du Brexit. Et en liaison avec les réseaux américains qui ont favorisé ce Brexit (voir le scandale de ‘Cambridge Digital’) et le régime Trump. La place qu’assume de nouveau ouvertement la Grande-Bretagne aux côtés des USA et sa politique agressive contre la Russie en font un des acteurs clés de la « nouvelle guerre froide 2.0 ».

Au cœur de l’impérialisme anglo-saxon, il y a la City de Londres, restée malgré la domination américaine depuis 1943, une des capitales politiques et financières du monde anglo-saxon.

‘Geopolitical Futures’ (le Think-Tank que dirige George Friedman après ‘Stratfor’) a consacré en avril dernier deux analyses sur « la géopolitique de Londres », vue des USA.

‘Geopolitical Futures’ explique bien comment la géographie (l’insularité) et l’évolution historique (la révolution industrielle) ont fait de Londres la capitale de l’impérialisme britannique (1) :

« Quand la Grande-Bretagne est devenue l’Empire britannique, Londres a pris encore plus d’importance. À certains égards, Londres était l’Empire britannique (…) Mais le développement beaucoup plus conséquent était accessoire. La Grande-Bretagne est passée de l’existence de la civilisation humaine à la place parfaite entre l’Ancien et le Nouveau Monde – et Londres, principal port de la Grande-Bretagne, a récolté la part du lion des bénéfices. Il a été isolé par la mer des menaces qui se sont produites en Europe continentale, et c’était la rampe de lancement pour des incursions dans l’inconnu. Il a ainsi pu investir massivement sa nouvelle richesse dans le développement de la meilleure marine du monde, ce qui a rendu encore plus difficile l’assaut de sa forteresse insulaire, mais a également conféré au Royaume-Uni un immense avantage dans la compétition mondiale pour le pouvoir impérial ».

Une fois ce pouvoir perdu, transféré à Washington et Wall-Street entre 1917 et 1943, sur les restes du hard power britannique, Londres est restée une place puissante au cœur d’un nouveau soft power britannique, culturel, politique, économique et financier. Et l’une des capitales de cet impérialisme anglo-saxon désormais à dominante américaine. « L’héritage d’un empire » où « Le soleil ne s’est pas encore couché sur la puissance financière mondiale » …

LA GEOPOLITIQUE DE LONDRES:

« L’HÉRITAGE D’UN EMPIRE.

OU LE SOLEIL NE S’EST PAS ENCORE COUCHE SUR LA PUISSANCE FINANCIÈRE GLOBALE »

Dans une brochure, ‘Geopolitical Futures’ analyse «The Geopolitics of London» (2):

« Avec le spectre du Brexit qui se profile, tous les yeux sont tournés vers Londres, le centre politique et financier du Royaume-Uni. Et pourtant, la majorité des Londoniens ont voté pour rester dans l’UE. Notre dernier livret, The Geopolitics of London: Ou, comment l’Angleterre a rejoint le monde, explore l’histoire derrière cette dichotomie et ce que cela signifie pour le futur de Londres, du Royaume-Uni et de l’Europe, « une étude expansive du passé, présent ». « La géopolitique de Londres: Ou, comment l’Angleterre a rejoint le monde plonge profondément dans la signification de la capitale, à travers sa progression d’une forteresse romaine au cœur d’un empire et à la métropole cosmopolite d’aujourd’hui, et met en lumière ce qui la rend unique dans son pays et dans le monde. « 

NOTES :

(1) “London, the Vanguard of an Economic Revolution”, on GEOPOLITICAL FUTURES, April 13, 2018.

(2) Voir “The Geopolitics of London: Or, How England Joined the World”, GEOPOLITICAL FUTURES, Booklet, April 2018.

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

LM.GEOPOL - VFR intro impérialisme brtitannique II londres (2018 06 26) FR 2 LM.GEOPOL - VFR intro impérialisme brtitannique II londres (2018 06 26) FR 3 LM.GEOPOL - VFR intro impérialisme brtitannique II londres (2018 06 26) FR 4

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.