#EODE/ OBSERVATOIRE DES REVOLUTIONS DE COULEUR/ LE TRIBUNAL SPECIAL POUR LE LIBAN : UN INSTRUMENT DE LA DESTABILISATION DE LA SYRIE ET DU LIBAN PAR LES OCCIDENTAUX

EODE - REVOL tsl liban 13 ans (2018   09 10) FR

Luc MICHEL pour EODE/ 2018 09 10/

« Nous ne reconnaissons pas ce tribunal, nous ne le considérons pas pertinent et nous disons à quiconque mise sur lui: ne jouez pas avec le feu »
- Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah.

Les pseudo « tribunaux internationaux » des Nations-Unies – TPIY pour la Yougoslavie, TSL pour le Liban, TPR pour le Rwanda, etc -, tout comme la soi-disant CPI qui leur a succédé (1), sont des instruments politico-judiciaires aux mains et au service des puissances occidentales, USA en tête. Exemple avec le dossier du Liban …

UNE DESTABILISATION COMMENCEE EN 2003 !

Ce qui va devenir le « printemps arabe », après avoir été « recyclé » par l’administration Obama, a été planifié sous le régime Bush II dès 2003 (2). L’attentat contre Hariri en a été le lancement, un attentat qui ne pouivait profiter à Damas, chassé du Liban, avant d’être attaqué sur son propre sol.

J’ai analysé les dessous de l’Affaire Hariri en 2005-2006 pour le Bulletin des « Syria Committes/Comités Syrie » (3), textes disponibles en pdf :

* Lire sur :
SYRIA INFO # 4,
Lettre d’information des Comités Syrie, 21 août 2006 /
sur http://comites.syrie.free.fr/SyriaInfoN04.PDF

* Et lire sur :
INFO SIRIA # 1
N°1 / 23 de febrero de 2005
sur http://comites.syrie.free.fr/InfoSiriaN01.PDF

LE TRIBUNAL SPECIAL POUR LE LIBAN :
13 ANS DE NUISANCE ET DE DESTABILISATION

Attentat Hariri: le procès entre dans sa dernière phase, 13 ans après, désinforme l’AFP :
« Le vide du banc des accusés aura l’effet d’un silence assourdissant, pendant deux semaines, au tribunal des Nations unies créé pour juger les responsables de la mort en 2005 de l’ancien Premier ministre libanais, Rafic Hariri. Plus de 13 ans après l’attentat dans le centre de Beyrouth, qui ôta la vie à 21 autres personnes, le procès des suspects, tous membres présumés du mouvement chiite Hezbollah, entre dans sa dernière phase avec la lecture mardi des déclarations de clôture ».

M. Hariri, Premier ministre sunnite du Liban jusqu’à sa démission en octobre 2004, a été tué en février 2005, lorsqu’un kamikaze a détonné une camionnette bourrée d’explosifs au passage de son convoi blindé sur le front de mer de Beyrouth. Saad Hariri, son fils et actuel Premier ministre libanais, fera le déplacement à La Haye où siège le TSL, selon une information de son cabinet. Quelque 226 personnes ont également été blessées dans l’assassinat, d’abord attribué aux généraux libanais prosyriens (qui ont du être libérés après des années de prison préventive). L’attentat a suscité ensuite de vives réactions, entraînant le retrait des troupes syriennes après près de 30 ans de présence sur le sol libanais.

Malgré les mandats d’arrêts délivrés par le TSL, le mouvement du Hezbollah, qui a rejeté toute paternité de l’assassinat, a exclu de livrer les accusés. Ils seront donc jugés en leur absence, sans même avoir été en contact avec leurs avocats. Du jamais vu en droit international depuis 1945 et le procès de Nuremberg, première mise en oeuvre d’une juridiction pénale internationale, au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Entré en service en 2009 dans la banlieue de La Haye, le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) est devenu, par défaut, le premier tribunal pénal international qui permet l’organisation d’un procès en l’absence de l’accusé, représenté par un avocat.

Ce qui fait hurler les pleureuses de La Haye ! « C’est problématique car pour le grand public, c’est toujours amer quand la violence n’a pas de visage » (sic), indique Thijs Bouwknegt, juriste spécialisé en droit pénal international. « Un tribunal sans accusés, cela peut prêter à sourire », ajoute-t-il. Pire, l’absence d’accusés « remet en question la pertinence du procès, étant donné qu’aucune peine réelle ne sera infligée », analyse Dov Jacobs, professeur en droit pénal international. L’effet du jugement « sera exclusivement symbolique », ajoute-t-il.

Parmi les « accusés », des morts, des hommes accusés par des témoins anonymes. Ou pour des délits politique non liés à l’organisation de l’attentat : Ainsi le principal accusé est Moustafa Badreddine, décrit comme le « cerveau » de l’attentat par les enquêteurs, mort depuis et qui ne sera donc pas jugé. Deux autres hommes, Hussein Oneissi, 44 ans, et Assad Sabra, 41 ans, sont notamment poursuivis « pour avoir enregistré une fausse cassette vidéo, transmise à la chaîne de télévision Al-Jazeera, pour revendiquer le crime au nom d’un groupe fictif ».

UN PROCES A VISEE OPERATIONNELLE :
CHANGER LE DROIT INTERNATIONAL

« Ce tribunal est le seul qui juge un crime terroriste international. Ceci est unique, intéressant et fascinant », souligne un « expert » du TSL, M. Bouwknegt. « Même si le TSL applique le droit libanais, le jugement à venir aura sans aucun doute un impact sur le débat actuel visant à faire du terrorisme un crime pénal international », conclut un autre « expert » M. Jacobs, qui « s’attend toutefois à une longue procédure en appel ».

« Si les observateurs sont impatients de découvrir ce que le jugement dira à propos du rôle prétendu du Hezbollah dans l’assassinat » (selon l’AFP), le mouvement chiite a déclaré en août ne simplement pas reconnaître le TSL, qui « ne vaut absolument rien » à ses yeux. « Nous ne reconnaissons pas ce tribunal, nous ne le considérons pas pertinent et nous disons à quiconque mise sur lui: ne jouez pas avec le feu », a lâché dans un discours le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

LM / EODE /
OBSERVATOIRE DES REVOLUTIONS DE COULEUR /

NOTES :

(1) Sur l’histoire et le rôle des juridictions internationales :
Cfr. Luc MICHEL / FOCUS / LA CPI : UNE MACHINE DE GUERRE OCCIDENTALE POUR LA RECOLONISATION DE L’AFRIQUE,
sur http://www.lucmichel.net/2013/10/01/luc-michel-focus-la-cpi-une-machine-de-guerre-occidentale-pour-la-recolonisation-de-lafrique/

(2) Relire mon analyse de 2003 :
Luc MICHEL, L’AGRESSION AMERICANO-SIONISTE EST UNE GUERRE IDEOLOGIQUE CONTRE LE NATIONALISME ARABE : APRES BAGDAD, DAMAS ET TRIPOLI SONT EN LIGNE DE MIRE !, éditorial du 07 octobre 2003, LE QUOTIDIEN DU PCN – N° 765
sur http://www.pcn-ncp.com/editos/fr/ed-031007.htm

(3) Voir :
SYRIA COMMITTEES + COMITES SYRIE + SURIE KOMITESI +
КОМИТЕТЫ СИРИИ + SYRIA COMMITTEES WEBSITE + SYRIA.COMMITTEES.TV
http://www.syria-committees.org
https://www.facebook.com/syria.committees
https://www.facebook.com/suriye.komitesi
https://vimeo.com/syriacommitteestv
https://vimeo.com/syriacommitteestv2
https://vimeo.com/syriacommitteestv3
Et site-archives 2005-2006 : http://comites.syrie.free.fr/

_____________________

EODE ORGANISATION …

# EODE-TV :
* EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
* EODE-TV sur YouTube :
https://www.youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
https://www.facebook.com/EODE.TV/

# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
http://www.eode.org/
https://www.facebook.com/EODE.org/
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/
https://www.facebook.com/EODE.africa/
https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus/

# GROUPE OFFICIEL ‘EODE – AXE EURASIE AFRIQUE’
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.