# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ FLASH VIDEO/ GEOECONOMIE: COMMENT LA CRISE DES SANCTIONS CONTRE L’IRAN ACCELERE LA DEDOLARISATION DE L’ECONOMIE MONDIALE !?

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Flash Vidéo Géopolitique/ Geopolitical Flash Video/
2018 09 30/

Le Flash Vidéo du jour …
Le géopoliticien Luc MICHEL dans REPORTAGE du 29 septembre 2018
sur PRESS TV (Iran)

J’ai analysé hier sur PRESS TV comment les sanctions US contre l’Iran accélèrent la dédolarisation de l’économie mondiale …

Sources :

* Voir la video de « UNE » : PCN-TV/ 
PRESS TV (IRAN) INTERROGE LUC MICHEL: 
MECANISME SINO-RUSSE POUR CONTOURNER LES SANCTIONS US CONTRE L’IRAN. 
TRUMP A-T-IL PERDU LA BATAILLE DES SANCTIONS ? 
(29 SEPT. 2018)

* L’article sur :
« Iran : Trump a-t-il perdu la bataille ? »
https://www.presstv.com/DetailFr/2018/09/29/575497/Iran–Trump-atil-perdu-la-bataille-

* Les interrogations de PRESS TV (la Télévision d’Etat iranienne francophone) :

« Les sources russes ont fait état de la création par Moscou et Pékin d’un mécanisme financier spécial visant à contourner les sanctions américaines contre l’Iran et qui est distinct des mesures économiques européennes pour sauver l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 après le retrait des États-Unis du PGAC.
Les USA ont-il perdu la bataille contre l’Iran ?
Luc Michel, géopolitologue, s’exprime à ce sujet. »

COMPLEMENT A L’ANALYSE DE LUC MICHEL (1) :
COMMENT LE MECANISME SINO-RUSSE POUR CONTOURNER LES SANCTIONS CONTRE L’IRAN VA COMPLETER CELUI DE L’UE ?

A côté du mécanisme de l’UE, la Russie et la Chine tentent de contourner les sanctions US contre l’Iran. Des sources russes ont fait état de la création par Moscou et Pékin d’un mécanisme financier spécial visant à contourner les sanctions américaines contre l’Iran et qui est distinct des mesures économiques européennes pour sauver l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 après le retrait des États-Unis du PGAC. « Le mécanisme européen pour parvenir à un accord avec l’Iran ne comprend pas d’autres parties à l’accord ; la Russie et la Chine prendront des mesures pour protéger leurs entreprises contre les sanctions américaines », a rapporté l’agence russe Interfax sans donner plus de détails. Le ministre chinois des Affaires étrangères a déclaré ce 23 septembre lors d’une rencontre avec son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, à New York que son pays continuerait à commercer avec l’Iran pour maintenir le Plan global d’action conjoint (PGAC).

L’UE peut-elle contourner les sanctions US ?
L’Allemagne veut créer avec la France et le Royaume-Uni avant le mois de novembre un mécanisme européen pour contourner les sanctions américaines contre l’Iran.
Le plan de création d’un canal de paiement spécial a été annoncé pour la première fois dans une déclaration conjointe de Mogherini et du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, après une réunion ministérielle de l’Iran et des autres parties à l’accord nucléaire.
Dans un entretien accordé mercredi à la chaîne américaine CNN, la chef de la diplomatie européenne a également dit que « nous avons créé un mécanisme avec les Européens, mais aussi avec les Russes et les Chinois et les autres dans le monde entier, pour créer des canaux garantissant le commerce avec l’Iran indépendamment des sanctions secondaires ». Federica Mogherini a également déclaré que l’initiative du bloc visant à faciliter les paiements vers et/ou depuis l’Iran dans le cadre des efforts pour sauver l’accord nucléaire de 2015 pourrait être en place avant novembre, lorsque les États-Unis vont réimposer le deuxième lot de sanctions anti-Iran.

Dans ses commentaires de mercredi, Mogherini a déclaré que les États-Unis étaient toujours l’allié le plus fort de l’UE (1), mais que le bloc ne peut pas permettre à d’autres États de décider avec qui les pays européens peuvent faire des affaires.Les remarques de Mogherini interviennent alors que le mécanisme financier spécial de l’UE a indigné les responsables américains. Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a déclaré lors d’une réunion à New York qu’il était « profondément déçu » que les autres pays signataires de l’accord nucléaire envisagent de mettre en place un système de paiement spécial avec l’Iran pour contourner les sanctions.
Dans un discours, le conseiller américain à la sécurité nationale, le faucon neocon John Bolton, a également critiqué le plan de l’UE. Il a déclaré que son pays ne permettrait pas à l’UE ou à quiconque de saper l’application « agressive et inébranlable » des sanctions américaines contre l’Iran. Auparavant, l’UE avait également promis de protéger les entreprises contre les conséquences des sanctions américaines pour leurs relations commerciales avec l’Iran.

COMPLEMENT A L’ANALYSE DE LUC MICHEL (2) :
COMMENT L’UNION EURASIATIQUE VA SE DEDOLARISER ?

A partir de 2025, l’Union eurasiatique utilisera les devises nationales dans ses transactions !
Les transactions se feront à partir de 2025 en utilisant les devises nationales des pays membres de l’Union eurasiatique. Le président de la Commission économique de l’Union eurasiatique a fait allusion ce 28 septembre « aux nouveaux acquis, dont la réduction de la dépendance vis-à-vis des transactions en dollars, a fait part d’un programme d’incitation aux transactions en devises nationales ». « Les conditions pour utiliser les monnaies nationales des pays membres de l’Union eurasiatique seront réunies à partir de 2025 », a affirmé le chef de la Commission économique eurasiatique, l’arménien Tigran Sarkissian, en évoquant les mesures d’encouragement qu’il a prises pour les entreprises et les hommes d’affaires « afin de réduire la dépendance vis-à-vis des transactions en dollar », a rapporté le correspondant de Fars News depuis Bichkek.

« A mon avis le marché des devises nationales sera renforcé à partir de 2025. Un système juridique sera mis en place en vue d’encourager les transactions », a précisé Sarkissian.

« Ces quatre dernières années, les transactions en devises nationales entre les membres ont accusé une hausse de 478 %. C’est un acquis sérieux, mais nous avons pris d’autres mesures pour encourager les transactions », a-t-il indiqué. « Un marché des devises sera établi. À cet effet, nous coopérons avec les banques centrales et les autres organes gouvernementaux », a-t-il ajouté. En soulignant l’importance d’unir les conditions favorables à la création d’emploi, le président de la Commission économique de l’Union eurasiatique s’est exprimé en ces termes : « Des mesures d’encouragement à la création d’emploi ont été prises dans le cadre de l’Union économique eurasiatique. Par ailleurs, les transactions commerciales sur les marchés des ressources énergétiques, comme le gaz, se feront en devises nationales. »

Il convient de noter que le Kirghizistan, le Kazakhstan, la Russie, l’Arménie et la Biélorussie sont les membres actifs de l’Union économique eurasienne et que cette Union qui compte 180 millions d’habitants a passé des accords de libre-échange avec l’Iran et la Chine.

D’autres mesures annoncent le renoncement de la Russie au dollar !
Rosoboronexport, la puissante agence russe d’exportation des armements, annonçait fin août sa décision « d’utiliser la monnaie nationale dans ses transactions financières ». L’agence russe chargée des exportations du complexe militaro-industriel a conclu, le mercredi 22 août, son premier contrat d’exportation d’armes avec la monnaie nationale de la Russie. Interrogé pour savoir si Rosoboronexport utiliserait des devises autres que le dollar dans ses transactions, le directeur général de la société russe Alexandre Mikheev avait déclaré que « Rosoboronexport avait déjà commencé à utiliser la monnaie nationale russe ». Il avait toutefois refusé de donner des informations supplémentaires sur le mécanisme de tels contrats ou sur la devise qui remplacerait le dollar. Concernant les sanctions des États-Unis visant la Russie, Alexandre Mikheev avait souligné que « ces sanctions n’influenceraient nullement Rosoboronexport et ses activités à l’étranger ». « Les sanctions américaines ne nuisent pas aux activités de notre agence et nous chercherons des devises qui pourront remplacer le dollar », avait-il affirmé.

Rosoboronexport fait partie des sociétés affiliées à Rostec, une société d’État russe fondée à la fin de l’année 2007, qui rassemble environ 700 entités qui constituent les 14 sociétés du holding. Rostec mène ses activités sous la supervision du ministère russe de la Défense et est impliquée dans 85 % des exportations militaires de la Russie. Les sanctions imposées par les États-Unis à l’Iran, à la Russie, mais aussi à la Turquie (membre de l’OTAN), ont poussé ces trois pays à recourir à leurs devises nationales pour faire des transactions.

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
(Infos géopolitiques en bref / 
Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)
________________

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily

LUC MICHEL PAGE OFFICIELLE I/
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
WEBSITE http://www.lucmichel.net
LUC MICHEL Official International Fan Club
https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, # ARTICLES BY LANGUAGE, # III. Luc MICHEL/ MULTIMEDIA, # VIII. Luc MICHEL/ GEOPOLITIQUE & IDEOLOGIE/ GEOPOLITICS & IDEOLOGY, * Français, * LM sur/on PRESS TV, * LM/ Geopolitics/ Arab World & Great Middle-East/ Monde arabe & Grand Moyen-Orient, * LM/ sur/on PCN-TV and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.