# LUCMICHEL. NET/ COMMENT LA MACRONIE IMPLOSE (IV)

Macron IV

2018 10 03 (IV)
COLLOMB CLAQUE LA PORTE DU NOUVEAU MONDE

* Voir la VIDÉO.
Après avoir été un éclaireur de la macronie, le ministre de l’Intérieur a piétiné l’autorité présidentielle en forçant son départ du gouvernement.

Il avait été le premier. Avant les socialistes, avant les quadras ambitieux de Bercy, avant François Bayrou ou Nicolas Hulot, Gérard Collomb avait été le premier politicien d’envergure à rejoindre Emmanuel Macron, ce jeune candidat relativement inconnu qui prétendait gagner la présidentielle. Une prise de guerre décisive pour la victoire finale parce qu’elle lui avait donné du crédit et qu’elle avait créé un appel d’air, déclenchant une série d’autres ralliements politiques. Aujourd’hui, il quitte le navire de la macronie qui vogue sur des flots tumultueux, en grande partie à cause de lui.

D’abord, parce que son impopularité au sein de la police pourrait bien être à l’origine de l’affaire Benalla, grain de sable qui a enrayé la mécanique présidentielle. « Je pense que ce sont les flics qui ont sorti la vidéo pour nuire à Collomb. Et le gouvernement sait très bien qu’ils auraient pu recommencer », avance un bon connaisseur de Beauvau. Ensuite, parce que cette affaire a signé le début de la rupture avec Emmanuel Macron. Lors de son audition par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, il s’était déchargé sur l’Élysée (et la police…). Depuis, il a déclaré qu’il s’en irait après les européennes pour partir à la conquête de la capitale des Gaules, dégradant l’autorité présidentielle, fissurant un peu plus la majorité, décrédibilisant le processus de désignation des candidats d’En marche ! pour les municipales. Bref, de la vieille politique qui s’invite dans le nouveau monde.

Un statut à part en macronie !
Grâce à son rôle décisif dans l’élection du président et à la proximité de son couple avec le couple présidentiel, Collomb jouissait d’un statut à part en macronie. Il pouvait tout se permettre et s’était tout permis : mépriser ouvertement Édouard Philippe, rappelant à maintes reprises, en privé, qu’il avait participé à son casting, et surtout critiquer ouvertement le président. Il avait appuyé là où ça fait mal : sur « l’hubris », l’arrogance, l’isolement de Jupiter. Jusqu’à devenir plus frondeur que marcheur. D’aucuns le soupçonnent d’avoir agi ainsi pour prendre ses distances avec l’impopularité présidentielle, potentiel épouvantail électoral lors des municipales de 2020. Il avait déjà adopté cette stratégie avec un François Hollande qui touchait le fond, retirant le logo du PS de ses affiches de campagne et droitisant son discours pour éviter d’être associé au socialisme. Elle avait fait ses preuves.

« Gentleman agreement » …
À la suite de ses déclarations virulentes, il avait été convoqué à l’Élysée pour un dîner d’explication. Les deux hommes avaient conclu un « gentleman agreement », ont-ils expliqué en petit comité : il pourrait partir à la conquête de Lyon après les européennes à condition qu’il se tienne à carreau jusque-là. Mais il a préféré tout casser en précipitant son départ et en présentant sa démission au chef de l’État. Macron, qui tient à rester « maître des horloges », l’a refusée dans un premier temps. Encore une fois, Collomb a piétiné l’autorité présidentielle en maintenant sa démission et en parlant de son rôle de ministre au passé dans les médias. Son départ était inéluctable tant la situation semblait inextricable.

Depuis longtemps Collomb était devenu le ministre de l’Intérieur… de Lyon. Ses collaborateurs à Beauvau savaient que le ministère n’était qu’une parenthèse d’une carrière politique commencée il y a cinquante ans. À Beauvau, il a toujours gardé la même obsession pour sa ville, dont il a été maire de 2001 à 2017. Et l’officialisation de son départ a empiré la situation : comment aurait-il pu tenir plus longtemps son ministère, gérer la police en temps de menace terroriste élevée ou réformer l’islam de France alors qu’il avait la tête ailleurs ?

* Info intéressante. MAIS A lire avec esprit critique …
https://www.lepoint.fr/politique/collomb-claque-la-porte-du-nouveau-monde-03-10-2018-2259779_20.php

REVUE DE PRESSE …
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
http://www.lucmichel.net

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, # ARTICLES BY LANGUAGE, * Français and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.