# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ FLASH VIDEO/ COMMENT LES OCCIDENTAUX – USA, FRANCE, BELGIQUE, VATICAN – TENTENT DE PRECIPITER LE CONGO DANS LE CHAOS APRES LA PUBLICATION DES RESULTATS PROVISOIRES DE LA PRESIDENTIELLE PAR LA CENI !?

VIDEO.FLASH.GEOPOL - Chaos en rdc   III - presstv (2019 01 10) FR 1

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Flash Vidéo Géopolitique/ Geopolitical Flash Video/
2019 01 10/
Le Flash Vidéo du jour …
Le géopoliticien Luc MICHEL dans le ZOOM AFRIQUE de ce 10 janvier 2019
sur PRESS TV (Iran)
Ce jeudi matin, en duplex audio depuis Bruxelles, j’ai donné une première analyse à chaud pour PRESS TV (Iran) sur l’accélération des événements en RDC. J’y expose mes grandes inquiétudes sur la façon dont le camps pro-occidental – Fayulu, le candidat du State Department US et de la multinationale des mines Glencore (qui a financé la réunion de Genève où Fayulu a été désigné « candidat unique de l’opposition »), Katumbi et Bemba (les jokers des USA) et l’Eglise catholique – soutenus par ses mentors (USA, France, néo-colon belge, UE, Vatican), a visiblement et sans surprise choisi de précipiter le Congo dans le chaos …
Sources :
* La Video sur PANAFRICOM-TV/
LUC MICHEL: PRESIDENTIELLE EN RDC.
COMMENT LES OCCIDENTAUX – USA, FRANCE, BELGIQUE, VATICAN – TENTENT DE PRECIPITER LE CONGO DANS LE CHAOS APRES LA PUBLICATION DES RESULTATS PROVISOIRES DE LA PRESIDENTIELLE PAR LA CENI !?
* PRESS TV, la Télévision d’Etat iranienne francophone, interviewe Luc MICHEL (ce 10 déc. au matin) :
« Les résultats provisoires ont été transmis en RDC, proclamant Félix Tshisekedi président de la République du Congo. Nous avons interrogé Luc Michel, géopoliticien à ce sujet. »
VERS UNE MÉGA CRISE POST-ÉLECTORALE ALIMENTÉE PAR LES OCCIDENTAUX EN RDC …
L’opposant congolais Félix Tshisekedi a été proclamé provisoirement vainqueur de la présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo, et a rendu hommage au président sortant Joseph Kabila, « partenaire de l’alternance démocratique », dans sa première prise de parole. Immédiatement, un front uni s’est constitué autour du camps pro-occidental contre à la fois Tsisekedi et Kabila …
L’opposant officiel des puissances occidentales Martin Fayulu dénonce un « putsch électoral ». Il est ouvertement soutenu par le State Department US, l’UE via la Commission Européenne, Paris via le Ministre Le Drian et le ministre belge des Affaires étrangères Reynders. Fayulu a dénoncé dans une interview à Radio France Internationale un « putsch électoral ». « Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité des urnes », a déclaré M. Fayulu, arrivé deuxième à l’élection présidentielle selon les résultats provisoires proclamés par la Céni. « C’est un véritable putsch électoral, c’est incompréhensible », a-t-il dit.
Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, a déclaré dans la matinée que les résultats des élections en République Démocratique du Congo (RDC) ne semblent pas « conformes aux résultats que l’on a pu constater ici ou là ». « Les élections se sont déroulées à peu près dans le calme, ce qui est une bonne chose, mais il semble bien que les résultats proclamés (…) ne soient pas conformes aux résultats que l’on a pu constater ici ou là, parce que la conférence épiscopale du Congo a fait des vérifications et annoncé des résultats qui étaient totalement différents », a déclaré Jean-Yves Le Drian sur CNews. « Monsieur Fayulu était a priori le leader sortant de ces élections », a-t-il ajouté. La France, a-t-il ajouté, a saisi le Conseil de sécurité des Nations unies en fin de semaine dernière « pour que les résultats constatés soient les résultats réels ».
« Le processus électoral en RDC a été chaotique ». C’est ce qu’a indiqué jeudi sur la RTBF le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, affirmant pouvoir « comprendre les inquiétudes que l’on exprime déjà en plusieurs endroits ». Le chef de la diplomatie belge a ajouté qu’il allait prendre connaissance des inquiétudes exprimées et ensuite réagir, notamment autour de la table du Conseil de sécurité de l’ONU.
La Commission européenne a « pris note des résultats provisoires » de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo, mais aussi du « fait qu’ils sont contestés par une partie de l’opposition », a affirmé jeudi une porte-parole de l’institution. « Nous attendons d’avoir un retour des missions d’observation sur place, notamment de certains de nos partenaires africains », a-t-elle ajouté, se refusant à faire d’autres commentaires pour l’instant.
Le ministère des Affaires étrangères américain (department of State) soutient bien entendu le mouvement, dont il est le véritable chef d’orchestre : « nous attendons des éclaircissements sur les questions soulevées concernant le décompte électoral. »  Avant de poursuivre en expliquant : « Les États-Unis notent que les parties prenantes ont la possibilité de demander une révision des résultats provisoires annoncés afin de s’assurer qu’ils reflètent la volonté du peuple congolais exprimée dans l’urne ».
Les évêques de la CENCO, qui ne représentent pas les catholiques congolais, mais le Vatican, puissance géopolitique terrestre, contestent les résultats. Les résultats provisoires de l’élection proclamant Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle « ne correspondent pas » aux données collectées par les observateurs de l’Église catholique en République démocratique du Congo, a déclaré jeudi la conférence épiscopale. A noter que le pape, chef à vie du Vatican, a soutenu sans surprise la position des évêques congolais !
VERS LE CHAOS OU PIRE LA GUERRE CIVILE !?
Deux policiers et deux civils ont été tués jeudi dans la répression de la contestation des résultats donnant Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle en République démocratique du Congo dans un fief de son rival Martin Fayulu, a-t-on appris de source policière. « Dans l’opération de rétablissement de l’ordre public de ce jeudi à Kikwit, deux policiers et deux civils ont été tués. Nous avons enregistré aussi dix blessés », a déclaré à l’AFP le général Dieudonné Mutepeke, chef de la police de cette ville de l’ouest de la RDC.
Des partisans de l’opposant Martin Fayulu ont manifesté jeudi à Kisangani (nord-est) contre les résultats proclamés par la commission électorale, selon des témoignages recueillis par l’AFP. La police a tiré des gaz lacrymogènes et procédé à des tirs de sommation pour disperser des attroupements dans trois des cinq communes de Kisangani, selon des témoins. Des pneus et des étals ont été brûlés dans les rues, a constaté un correspondant de l’AFP. « On nous a volé la victoire », criait un homme d’une vingtaine d’année, en montrant une effigie de M. Fayulu. Les agents de la police « ont trouvé des jeunes en train de mettre le feu à la maison du chef d’antenne provinciale de la Céni (commission électorale). Mais nous sommes arrivés à temps pour les disperser », a déclaré le colonel Guy Diabongo, commandant de la ville de Kisangani.
(Sources : PRESS TV – PANAFRICOM-TV – AFP – La Libre Afrique –EODE Think Tank)
LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
(Flash Vidéo Géopolitique/
Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)
* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
________________
* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
* EODE :

VIDEO.FLASH.GEOPOL - Chaos en rdc   III - presstv (2019 01 10) FR 2 VIDEO.FLASH.GEOPOL - Chaos en rdc   III - presstv (2019 01 10) FR 3 VIDEO.FLASH.GEOPOL - Chaos en rdc   III - presstv (2019 01 10) FR 4

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.