# PANAFRICOM-NEWS/ ENCORE UN ‘PRESIDENT DE FACEBOOK’ PRO-OCCIDENTAL : FAYULU (RDC) APRES PING (GABON) ET KAMTO (CAMEROUN)

PANAF.NEWS - RDC fayulu président de facebook (2019 01 20) FR

LM pour PANAFRICOM/ 2019 01 20/
Avec AFP/

La Cour Constitutionnelle congolaise avalise les résultats de la CENI et rejette, pour manque de sérieux, les recours. Fayulu, le candidat des chancelleries occidentales et des multinationales (opposées au nouveau Code minier de Kabila) se proclame immédiatement « président de la RDC ». Du déjà vu au Gabon avec Ping et au Cameroun avec Kamto. Décidément, voici de temps des « présidents de Facebook » en Afrique …

Martin Fayulu, a immédiatement appelé la communauté internationale à « ne pas reconnaître un pouvoir qui n’a ni légitimité ni qualité légale », se proclamant « le seul président légitime » (sic). Fayulu avait dénoncé un « putsch électoral » du président Kabila sortant et revendiqué la victoire avec 61 % des voix.

LA COUR ESTIME QUE M. FAYULU N’A « PAS APPORTÉ LA PREUVE » QUE LES RÉSULTATS ANNONCÉS PAR LA COMMISSION ÉLECTORALE (CÉNI) N’ÉTAIENT PAS CONFORMES À LA RÉALITÉ …

La Cour constitutionnelle a officiellement proclamé dimanche Félix Tshisekedi président de la République démocratique du Congo (RDC), après avoir rejeté le recours de l’autre opposant Martin Fayulu. La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) a rejeté dimanche le recours de l’opposant Martin Fayulu contre le résultat de l’élection présidentielle du 30 décembre, en le considérant comme « non fondé ». Dans son arrêt, lu par le juge Noël Kilomba, la Cour estime que M. Fayulu n’a « pas apporté la preuve » que les résultats annoncés par la Commission électorale (Céni) déclarant vainqueur l’autre opposant Félix Tshisekedi n’étaient pas conformes à la réalité. « Seule la Céni a produit des résultats authentiques et sincères », a assuré le juge constitutionnel, reprenant la plupart des arguments de la même Céni.

LE JUGE S’EST MONTRÉ SOUVENT TRÈS SÉVÈRE ENVERS LA REQUÊTE DE M. FAYULU ‘IMPRECISE ET ABSURDE’ !

Il a ainsi jugé « imprécise et absurde » sa demande d’un recomptage des voix.
Le juge a justifié l’annulation de l’élection dans deux régions (Beni-Butembo à l’Est et Yumbi à l’Ouest) comme des « cas de force majeure », alors que cette annulation était contestée par M. Fayulu.

Fayulu a été conforté dans ses affirmations par la publication dans la presse internationale et par le ‘Groupe des experts sur le Congo’ (GEC liés aux occidentaux) (sic) des propres estimations de l’influente Église catholique et de documents (visiblement fabriqués) « qui auraient fuité de la Commission électorale » (resic). Ces deux sources donnaient la victoire à 60 % à M. Fayulu. Le souci est que Fayulu a été incapable de produire des documents probants devant la Cour !

# PANAFRICOM/
PANAFRIcan action and support COMmittees :
Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/
https://vimeo.com/panafricomtv
* Découvrir notre WebTv/
http://www.panafricom-tv.com/
* Voir notre Page Officielle Panafricom/
@panafricom https://www.facebook.com/panafricom/
* Aborder notre Idéologie panafricaniste/
Panafricom II – Néopanafricanisme
@Panafricom2 https://www.facebook.com/Panafricom2/
* Panafricom sur Twitter/
@Panafricom https://twitter.com/Panafricom
* Blog PANAFRICOM-NEWS/
https://www.scoop.it/t/panafricom

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.