# LUC MICHEL : ENTRE NEOEURASISME ET NEOPANAFRICANISME, UNE VIE ENGAGEE AU SERVICE DE LA CAUSE DES PEUPLES ET POUR L’AXE EURASIE AFRIQUE

LM - PARCOURS BIO (2017 12 28) FR   1

La version 2019 de la nouvelle Bio express de Luc MICHEL, rédigée pour la nouvelle rubrique « Story » de sa Page Officielle I …
KH pour PCN-SPO/ 2019 03 12/
PHOTOS :
Luc MICHEL, géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique, une vie engagée, militante et intellectuelle (de nombreuses publications et plus de 16.000 éditoriaux en 36 ans), commencée à 14 ans en 1972 dans la mouvance pro-palestinienne en Europe.
Il édite notamment un quotidien géopolitique remarqué, où il théorise une géopolitique alternative inspirée du Général Haushofer (théories des “Blocs continentaux” et des “grands Espaces auto-centrés”) et de Jean Thiriart (“L’Eurasie de Vladivostok à Lisbonne”). Co-animateur de “l’Ecole euro-sovétique de géopolitique” dans les Années ‘80, il défend aujourd’hui “l’Axe Eurasie-Afrique”, méga Bloc continental d’Afroeurasie et communauté de destin …
Voir : LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY sur https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
COMBATS NEOEURASISTES
* Un parcours en Eurasie avec le PCN-NCP (devenu le PCN- НОП, « néoeurasiste »), mais aussi l’Ong EODE (le monitoring du Référendum d’auto-détermination de la Crimée c’est lui). Sa revue ‘Conscience Européenne’ réinvente l’Eurasisme en 1984 (On comprend mieux dès lors les propos de Douguine, intellectuel honnête, à Paris en 2011 précisant que Luc Michel « Idéologiquement, est irréprochable (…) C’est pourquoi j’essaye de me distancier un peu de Luc ») ….
voir PCN-Timeline /
Ideologie / 1984 : le PCN réinvente l’‘Eurasisme’ moderne
Et voir PCN-SPO /
L’Eurasie est une idée en marche. Mais qui parlait de l’Eurasie et de l’Eurasisme il y a 30 ans ?
COMBATS NEOPANAFRICANISTES
* Doublé d’un parcours en Afrique, avec la Jamahiriyah de Kadhafi et ses Comités Révolutionnaires (dont il a dirigé le Réseau paneuropéen), puis avec PANAFRICOM et son « Néopanafricanisme » (les africains, dont il partage le combat, dans la ligne de Joe Slovo ou de Gaston Donnat, l’ont surnommé « le panafricaniste blanc »).
Voir Panafricom/
Ideologie : esquisse du Néopanafricanisme. L’idée panafricaine en marche au XXIe siecle …
* Homme de médias, animateur de nombreuses revues et magazines depuis le début des Années ’80, passé à la presse digitale et video, il est devenu l’animateur d’un Groupe multimedia international (galaxie de Sites Net, Web TVs, médias sociaux, en Eurasie et en Afrique) et un homme de Télévision (chroniqueur expert pour Afrique Media, Press TV – Iran, Presse russe, RTNB, RTNC), qui produit aussi de nombreuses émissions (reportage et géopolitique, dont son « Grand Jeu »).
LES FAUSSES BIOS DE LUC MICHEL :
ENTRE CONTROVERSES ET DIABOLISATION
Nous sommes bien loin des médiamensonges des médias de l’OTAN et des journalistes sionistes qui lui ont forgé une « légende noire » …
« L’un des principaux phénomènes apparus depuis la seconde moitié du XXe siècle est la déconstruction de l’adversaire » (dixit Pierre Conesa, La fabrication de l’ennemi, ou comment tuer avec sa conscience pour soi). Une figure diabolique et diabolisée qui n’a que peu, si pas du tout de rapport avec le personnage réel attaqué. Au point que celui-ci peut légitimement se demander quand il lit sa fausse bio, s’il s’agit réellement de lui !
Très controversé dans les métropoles impérialistes (il est une cible régulière pour son action anti-impérialiste des médias de l’OTAN, de ceux des Réseaux Sorös ou des Think-tanks des « vitrines légales de la cia »), Luc MICHEL, qui dit de lui « qu’il sert de l’eau brûlante ou l’eau glaciale, mais jamais de l’eau tiède », est un géopoliticien reconnu et salué en Russie, Iran ou Afrique. Où de nombreux chefs d’Etat, premiers ministres, ministres et secrétaire-généraux l’ont officiellement reçu (notamment les présidents Obiang Gnuema Mbasogo, Idriss Deby Itno, Josepk Kabila, Pierre Nkurunziza). Toujours « sur les routes de la révolution », il a mené des activités politiques et académiques dans 23 pays européens (UE et CEI), dans plus de 15 pays africains (où il crée souvent le débat politique), et même au Canada.
# EN SAVOIR PLUS …
NEOEURASISME – NEOPANAFRICANISME – GEOPOLITIQUE ALTERNATIVE, LES THESES ET LES ANALYSES DU GEOPOLITICIEN DE ‘L’AXE EURASIE-AFRIQUE’…
ENTRE « LEGENDE NOIRE » ET MEDIAMENSONGES, MA VERITABLE BIOGRAPHIE !
LUC MICHEL : INTERVIEW BIOGRAPHIQUE (1). PASSE ET PRESENT …
LUC MICHEL : INTERVIEW BIOGRAPHIQUE (2). PRESENT ET FUTUR …
MA BIOGRAPHIE RETROSPECTIVE 1980-2004 (SUR LE WEBSITE-ARCHIVES 1995-2012 DU PCN) :
LE PARCOURS LIBYEN DE LUC MICHEL VU PAR ‘LA VOIX DE LA RUSSIE’ (MOSCOU)
QUI SE CACHE DERRIERE LE « LUCMICHELBASHING » ?
Luc MICHEL est la cible depuis plusieurs décennies d’une campagne insidieuse de « fake news », de médiamensonges, de désinformations.
Après le Référendum d’autodétermination de la Crimée (mars 2014), où il a organisé le monitoring avec notre Ong EODE contre les USA, l’UE, l’OTAN et l’OSCE, plusieurs milliers de livres, rapports, articles ont été écris contre lui. Suivis en mai-juin 2016, après sa grande tournée politique en Afrique centrale (où il a été reçu par plusieurs présidents), d’une nouvelle série de plusieurs milliers d’articles.
Parmi ceux l’attaquent de grands médias européens et africains : Libération (Paris) sur ordre du Quai d’Orsay, la Deutsche Welle (radio d’Etat de Berlin), Chattam House (la vitrine légale du Parlement britannique et du MI6), des médias belges (comme le quotidien De Morgen ou l’hebdo Knack), Wikipedia (qui n’est pas une « encyclopédie en ligne » – sic – mais une officine barbouzarde). Mais aussi le Parlement fédéral belge (deux interpellations sur la Libye en 2011) ou le Bundestag (interpellation sur la Crimée en 201’).
Derrière cette campagne, diverses officines barbouzardes néofacistes franco-belges, les services du Premier ministre belge, des fonctionnaires (pris et identifiés nominalement) des ministères belges de l’intérieur et de la Justice, plusieurs vitrines légales de la CIA (dont la NDI et la Fondation McCain), d’innombrables think tank de l’OTAN, des journalistes mercenaires alkimentaires et quelques universitaires liés aux services de l’OTAN …
Voir par exemple :
CAMPAGNE DE ‘LUCMICHELBASHING’ : ‘QUAI DES BRUMES’ OU ‘FACHOSPHERE D’INFLUENCE’ ? LUC MICHEL REPOND A LIBERATION !
CAMPAGNE DE ‘LUCMICHELBASHING’ A PROPOS DU BURUNDI ET DE LA RDC (6) : LE PEN ET LUC MICHEL. QUAND LA ‘DEUTSCHE WELLE’ RACONTE N’IMPORTE QUOI …
LA VERITE FAIT SURFACE : LE MINISTERE BELGE DE L’INTERIEUR ENVOIE SES FONCTIONNAIRES DIFFAMER LUC MICHEL SUR LES RESEAUX !
# ALBUM PHOTO :
Partie 1/
Partie 2/
Quelques événements marquants des dix dernières années des combats de Luc MICHEL, une action transnationale de Paris à Moscou et du Québec au cœur de l’Afrique.
Et un carnet d’adresse qui fait bien des jaloux (comme l’écrivent crûment les journalistes-flics du Morgen belge, à l’occasion du Référendum de Crimée), loin du personnage « méconnu » ou « obscur » des médias de l’OTAN …
Luc MICHEL a notamment organisé – avec son Ong EODE – la Mission internationale de monitoring du Référendum d’auto-détermination en CRIMEE les 14-17 mars 2014, condition indispensable de sa validité et défi à l’OTAN et à l’OSCE, à qui il a damé le pion : « Au moment où il bloquait les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Poutine en faisait venir d’autres via le Eurasian Observatory for Democracy and Elections (EODE), organisation non gouvernementale créée et administrée par (…) Luc Michel, afin de tenter de légitimer le référendum du 16 mars 2014 en Crimée » dit la revue de l’IFRI (Cfr. « Crimée : les contradictions du discours russe », par Jean-Baptiste Jeangène Vilmerin, in POLITIQUE ETRANGERE, 2015/1 (Printemps), éditée par l’IFRI, Paris) …
1- Réception au Parlement syrien à Damas par son président (Juin 2014).
2- Audience officielle  à Malabo par le Président Obiang Nguema Mbasogo de Guinée Equatoriale (Avril 2015).
3- Audience officielle à Bujumbura par le Président Pierre Nkurunziza du Burundi (Mai 2016).
4- Audience officielle à Kinshasa par le président Joseph Kabila de RD Congo (Mai 2016).
5- Audience officielle à Tiraspol par le Président Igor Smirnov de la PMR – Pridnestrovie ou République Moldave du Dniester – (Décembre 2011).
6- Réception privée à Soukoum pour l’anniversaire du Président Serguei Bagapsh de la République d’Abkhazie (Mars 2007).
7- Avec mon ami le regretté Me Jacques Vergès, à Paris, lors d’un débat contre le porte-parole du TPIY, à Paris sur la chaîne parlementaire LCP SENAT, dans le cadre de la défense du Président yougoslave Slobodan Milosevic, dont nous animions le Comité International de Défense (novembre 2002).
8- Marche au quartier Matonge de Kinshasa, avec les « Jeunes Leaders de RDC » (Luc MICHEL porte le béret rouge des nationalistes révolutionnaires congolais) (mai 2016).
9- Avec Tripoli, en Libye, avec le Dr Rachid Budabus, théoricien et organisateur du « Socialisme Jamahiriyen », pour le VIe Forum paneuropén du MEDD-MCR, le réseau paneuropén des « Comités Révolutionnaires »libyen (que dirigeait LM) (Janvier 2011).
10- A Seliger (Tver, Russie) avec Boris Yakamenko, leader du mouvement russe « Nashi », le « mouvement de la jeunesse democratique antifasciste », futur ministre de la Jeunesse de Poutine (où LM était conférencier au camps d’Eté de Nashi) (Juillet 2007).
11- A Kinshasa avec le leader congolais Gisenga, compagnon de Lumumba, ancien premier ministre de RDC, leader spirituel du PALU, le Parti Lumumbiste Unifié (Mai 2016).
12- A Tripoli, avec Ibrahim Moussa, porte-parole de Khadafi, lors de la Conférence internationale « Hands off Libya » de soutien à la Jamahiriah agressée (sous les bombes de l’OTAN), organisée par Le Ministère libyen des Affaires étrangères, la Jeunesse libyenne d’Etat, les comités ELAC et Luc Michel (Avril 2011).
13- A Abidjan, avec son ami Roland Lumumba, lors d’un Colloque panafricaniste à l’Assemblée nationale ivoirienne (avril 2016).
14- A Ndjaména, avec le secrétaire-général du MPS, le parti du président Idriss Déby Itno (Avril 2016).
15- A Tiraspol, mission de monitoring d’EODE pour la Présidentielle 2011 en PMR (avec des cadres berlinois de Die Linke, un député communiste autrichien Philipp Funovits et un Conseiller du Président Lukashenko, Yuriy Baranchik) (Décembre 2011).
16- Café politique du PPRD (où Luc Michel, le « panafricaniste blanc », est l’unique blanc à avoir pris la parole), le parti du Président Kabila, sur le thème « Panafricanisme contre néocolonialisme » (Mai 2016).
17- A Damas, conférence avec la Commission des Affaires étrangères du Parlement syrien (Juin 2013), avec une mission de parlementaires flamands (Belgique) (Juin 2013).
18- A Bujumbura, Conférence « Le Burundi au Cœur du Panafricanisme », avec Willy Nyamitwe, conseiller du Président Nkurunziza (diffusée sur la RTNB) (Mai 2016).
19- A Minsk, Belarus, Conférence internationale sur le Partenariat oriental de l’UE « The Prospects of the Eastern Partnership », avec Yuriy Baranchik (advisor to Belarusian President Aleksandr Lukashenka) (Mai 2011).
20- A Québec, Canada, pour la Conférence « Un an après les événements du Burundi », organisée par l’Ambassade du Burundi à Toronto (Août 2016).
21- A Ndjaména, Tchad, meeting électoral du MPS, en soutien à la candidature de Idriss Déby Itno à la Présidentielle 2016 (mars 2016).
22- A Tripoli, au Congrès Général Populaire (le parlement jamahiriyen), pour la Convention Internationale des Partisans de Livre Vert, organisée par l’ASIPALV (où LM parle au nom de toutes les délégations européennes) (Octobre 2009).
23- A Damas, avec le Grand Mufti de la République syrienne, Bader el-Hassoun (Novembre 2014).
24- A Kinshasa, au siège du PPRD, avec le secrétaire-général Henry Mova et le président des « Jeunes leaders de RDC » Papy Lungu (Mai 2016).
25- A Tripoli, avec Ibrahim Moussa, porte-parole de Khadafi, à la tribune de la Conférence internationale « Hands off Libya » de soutien à la Jamahiriah agressée (Avril 2011).
26- A Malabo, au Ministère des affaires étrangères, avec le ministre équato-guinéen Agapito Mba Moquy (Juin 2016).
27- A Simferopol, République de Crimée, conférence de presse finale de la Mission internationale de Monitoring du Référendum d’auto-détermination de la Crimée et de Sébastopol, organisée par EODE et Luc Michel, où ils ont damné le pion à l’UE, à l’OTAN et à l’OSCE (le lendemain, Poutine proclamera le retour de la Crimée à la Russie) (mars 2014).
28- A Soukoum, mission internationale de monitoring d’EODE pour les Législatives abkhazes (LM, Le président abkhaze Serguei Bagapsh, le Président de l’Assemblée parlementaire de la « Communauté pour la démocratie et les droits des peuples » – la « CEI bis », PMR, Abkhazie, Ossétie du Sud – Grigori Maracutsa et Fabrice Beaur, SG du PCN) (Mars 2007).
29- A Damas, avec le Premier ministre syrien Wael Nader al-Halqi (Parti Ba’ath) (Juin 2013).
30- A Damas, conférence avec le Ministre syrien de l’information (Juin 2013).
31- A Tiraspol, mission de monitoring international pour le Referendum d’auto-détermination de la PMR – Pridnestrovie (Septembre 2006).
32- A Laroche-en-Ardennes, Université d’été internationale du MEDD-MCR (Juillet 2005).
33- A Tripoli, Libye, VIe Forum paneuropén du MEDD-MCR à Zawiah (Est de Tripoli) (à droite de LM, Inanç Kutlu, PCN-Turquie, aujourd’hui Secrétaire-général adjoint du PCN) (Février 2011).
34- A Damas, à la Tribune de la Conférence internationale « Terrorisme et extrémisme religieux », organisée par le Ministère syrien de la Justice (Décembre 2014).
35- A Kinshasa, avec Henry Mova, secrétaire-général du PPRD (Mai 2016).
36- A Odessa, pour soutenir la « Mobilisation anti-OTAN » et contre le mouillage de l’US Navy dans le port de la Ville, organisée par le Parti Communiste d’Ukraine (CPU) (Juillet 2007).
37- A Tiraspol, au Parlement, réception par le Président du Parlement, Grigori Maracutsa (alors n° 2 de la PMR) (Septembre 2006).
38- A Tripoli, Libye, conférence de presse internationale à l’Hôtel Rixos, siège du Gouvernement libyen pendant l’agression occidentale, pour présenter les Comités ELAC (Avril 2011).
39- A Kinshasa, meeting du PPRD, avec le SG Henry Mova (Mai 2016).
40- A Tripoli, avec le vice-ministre libyen des Affaires étrangères Khaled Khaim (Avril 2011).
41- En Crimée, campagne pour le Référendum d’auto-détermination de la Crimée et de Sébastopol (Mars 2014).
42- A Budapest, Hongrie, Conférence internationale « Imperialism in 2011 » (à droite de LM, Mate Kovacs, cadre du Parti marxiste MISCZ et infatigable militant anti-impérialiste).
43- A Moscou, Symposium sur le Monitoring électoral, à la Chambre civile russe (le 3e parlement russe, avec la Douma et le Sénat) (Octobre 2011).
44- Sur le delta gelé de la Volga, côte russe de la Mer Caspienne, mission internationale de monitoring d’EODE pour la Présidentielle russe de 2012 (« nous allons où l’OSCE ne va jamais ») (Mars 2012).
45- A Novosibirsk, Sibérie, mission internationale de monitoring d’EODE pour les Législatives russes (Douma) 2011 (Décembre 2011).
46- A Tripoli, à la tribune du VIe Forum paneuropéen du MEDD-MCR (Février 2011).
47- A Astrakhan, mission internationale de monitoring d’EODE pour la Présidentielle russe de 2012 (Mars 2012).
48- A Sebha, sud-saharien libyen, pour le Symposium des 30 ans de la Démocratie Directe jamahirienne (2007).
49- A Kinshasa, au quartier Matonge, cérémonie d’hommage au grand musicien congolais Papa Wemba, décédé, avec les « Jeunes leaders de RDC » (Mai 2016).
50- A Tunis, au cœur du « Printemps arabe », pour des contacts avec des camarades nationalistes arabes (Mai 2011).
51- Dans le Caucase arménien, mission internationale de monitoring d’EODE pour la Présidentielle arménienne 2013 (Mars 2013).
52- A Kinshasa, au Matonge, meeting avec les « Jeunes leaders de RDC », les jeunes du PPRD de Kabila et du PALU lumumbiste « contre la déstabilisation de la RDC par les occidentaux » (à la droite de LM, Papy lungu, et à sa gauche Celestin Ngoma, les leaders de la Jeunesse) (Mai 2016).
53- A Malabo, au siège du Parti Démocratique de Guinée Equatoriale, le parti présidentiel, avec Geronimo Osa Osa Ekoro, le secrétaire-général du PDGE (Juin 2016).
54- A l’aéroport de Bujumbura, avec l’ambassadeur Willy Nyamitwe, conseiller du Président du Burundi (Mai 2016).
55- Retour aux premiers combat du PCN : le grand hebdomadaire belge TéléMoustique consacre un grand article très polémique au PCN. C’est « l’Eté du National-bolchévisme », réinventé par le PCN dix ans plutôt en 1983. Deux décennies plus tard, on parle du « Néoeurasisme » qui en est issu … Lui aussi réinventé par Luc Michel et sa revue Conscience Européenne en 1984 ! (Sur les photos LM en 1993, le premier siège central du PCN à Charleroi, Wallonie – le second, puis l’actuel de 600 mètres carrés, sont établis au cœur de Bruxelles – et la couverture de Conscience Européenne en 1983, le début de notre « longue marche », qui proclame, iconoclaste pour l’époque, en pleine guerre froide, « La Russie c’est aussi l’Europe »)
_____________________________
# Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /
Suivre le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique sur le Net et les réseaux sociaux :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
LUC MICHEL Official International Fan Club
PAGE OFFICIELLE I FACEBOOK
PAGE OFFICIELLE II – BIO
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
PAGE OFFICIELLE IV – TV & MULTIMEDIA

LM - PARCOURS BIO (2017 12 28) FR   42

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.