# LUCMICHEL. NET/ QUI SONT LES COMPLICES OCCULTES DU REGIME MACRON ? (II) : LA VIOLENCE DES BLACKS BLOKS QUI METTENT LE FEU ET PILLENT LES CHAMPS ELYSEES

LM.NET - EN BREF complices de   macron II (2019 03 17) FR

… VIOLENCE NON REPRIMEE ET FILMEE EN DIRECT
A QUELQUES SEMAINES DES ELECTIONS EUROPEENNES !

EN BREF/ 2019 03 17 (II)

« ON NE S’ATTENDAIT PAS DU TOUT À ÇA » :
SAMEDI, À PARIS, LA VIOLENCE EMBRASE LA MANIFESTATION DES « GILETS JAUNES » (FRANCEINFO)

En Quelques heures, l’image des ‘Gilets Jaunes’ a été irrémédiablement détruite. Et les images en boucle des médias du Système ont été diffusées pour çà. Renforcées par les déclarations irresponsables de certains leaders auto-proclamés (par les médias macronistes) des ‘Gilets Jaunes’. Où une répartition des rôles (un stratagème vieux comme … la police politique des tsars russes au XIXe siècle) a visiblement eu lieu : ainsi Ingrid Levavasseur joue les conciliatrices mais le bulletin de son porte-parole s’appelle « Putsch » !). A quelques semaines des élections européennes, c’est une « divine surprise » pour la Macronie !

LM

Extrait :
« Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a dénoncé « des groupuscules hyperviolents venus piller, casser et harceler les forces de l’ordre ». De nombreux commerces ont été saccagés. Des barricades en feu, des dizaines de vitrines brisées, une banque incendiée : quatre mois après le début du mouvement des « gilets jaunes », le 18e samedi de mobilisation a été marqué par un regain de violence. Dès 10 heures, samedi 16 mars, des tensions ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre. Toute la journée, de nombreux incidents ont éclaté sur les Champs-Elysées. Franceinfo revient sur la chronologie des événements.
Pour cette 18e journée de manifestations, Eric Drouet, l’une des figures des « gilets jaunes », avait annoncé la couleur. « Maintenant, on va passer aux choses sérieuses : l’acte 18 arrive et ça, Macron, tu peux te méfier parce que ça va être un regain de mobilisation » avait-il annoncé sur YouTube dès le soir de la 17e journée. Samedi 9 mars, après le plus bas niveau de mobilisation du mouvement, le chauffeur routier appelait à donner un nouvel élan aux manifestations avec un « seul point de convergence » : Paris. Pour les organisateurs, ce rassemblement devait être une démonstration de force, un ultimatum posé à Emmanuel Macron. De son côté, Maxime Nicolle, autre figure du mouvement, a laissé entendre qu’il fallait en finir avec le « pacifisme » lors d’un Facebook live diffusé dans la nuit de dimanche 10 à lundi 11 mars (…)
Plusieurs enseignes sont prises pour cible sur la célèbre avenue. Les vitrines des magasins Hugo Boss, Nike, Etam, Swarovski, Bulgari, Longchamp sont détruites, tout comme une vitrine du drugstore Publicis. Vers 12h30, des casseurs s’en prennent au Fouquet’s. Des vitrines du restaurant sont détruites, les buis qui délimitaient la terrasse sont saccagés, les panneaux de protection tagués. On peut notamment lire « Sarko a tout cassé ». L’intérieur n’est pas non plus épargné : les tables et fauteuils sont renversés et la vaisselle brisée. Devant le restaurant, un « gilet jaune » se réjouit : « C’est un symbole, c’est pour ça que ça me fait plaisir : je suis contre la casse du petit commerçant mais là, ça, on s’en fout », déclare-t-il à franceinfo. A quelques mètres, une autre manifestante, moins tranchée, constate simplement : « On savait que ça allait casser, on savait que ça allait être une grosse journée : bon ben ça a cassé, c’est dommage »… »

* Info intéressante. MAIS A lire avec esprit critique …
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/recit-on-ne-s-attendait-pas-du-tout-a-ca-samedi-a-paris-la-violence-embrase-la-manifestation-des-gilets-jaunes_3236263.html

REVUE DE PRESSE …
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/
http://www.lucmichel.net/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.