# PANAFRICOM-TV/ LA NOUVELLE VAGUE DU PRINTEMPS ARABO-AFRICAIN : REVOLUTION DE COULEUR AU SOUDAN (I)

PANAFRICOM-TV/ 
LA NOUVELLE VAGUE DU PRINTEMPS ARABO-AFRICAIN : 
REVOLUTION DE COULEUR AU SOUDAN (I)
(SUR LE ‘ZOOM AFRIQUE’ DE PRESS TV, IRAN, 19 MARS 2019)

* La présentation de PRESS TV :
« Soudan/ Selon RFI, des centaines de manifestants sont descendus dans les rues de la capitale Khartoum pour demander la démission du président Omar el-Béchir, ce lundi 18 mars. Des manifestations ont eu lieu dans le quartier Bahari dans le nord de la capitale, ainsi que dans le quartier de l’université nationale. Cela fait trois mois que la contestation a démarré. 
Pendant ce temps, une dizaine de partis d’opposition, de mouvements armés et de membres de la société civile sont réunis depuis lundi à Paris, en France pour discuter de la situation. Trois jours de discussion pour évoquer l’après-Omar el-Béchir, trouver une position commune, faire des propositions concrètes en vue d’un changement de régime et apporter un soutien aux manifestants.
Yassir Arman, leader d’un groupe armé, le SPLM-Nord, estime que le gouvernement d’el-Béchir ne peut pas tenir, dit RFI. Ah ! la France soutient donc des milices armées au Soudan un peu comme en Syrie. Selon le milicien : « Omar el-Béchir n’a jamais été confronté à un tel défi. Le contexte politique est totalement différent, nous sommes arrivés à un point de non-retour. Ce mouvement est un véritable baptême politique pour toute une nouvelle génération. Et ce mouvement est beaucoup plus inclusif… Il y a plus de monde, plus de jeunes, de femmes, d’étudiants, dans les zones rurales ainsi qu’urbaines. »
« Nous discutons entre nous, pas avec Omar el-Béchir. Il ne fait pas partie de la solution, il est le problème. Nous ne comptons pas discuter avec lui. D’ailleurs, il ne représente pas les Soudanais, il représente uniquement une petite minorité qui profite du régime et d’un réseau corrompu qu’il a mis sur pied. Donc il doit juste partir et ensuite il y aura une transition. », ajoute RFI qui reflète le point de vue de Paris dans la crise avant d’ajouter : « Tous sont regroupés au sein d’une coalition “l’Appel du Soudan” et demandent un départ du président Omar el-Béchir, ainsi la mise sur pied d’un gouvernement de transition pour quatre ans avant de nouvelles élections. Ils appellent également les pays occidentaux, dont la France, à rompre avec ce régime. »

* Le commentaire du géopoliticien Luc MICHEL :
A la mi-décembre 2018, Bolton, le conseiller neocon de Trump, annonçait la « Nouvelle politique africaine de Trump ». Qui est une radicalisation du « printemps africain » ! La version radicalisée du « printemps africain » made in Trump menace six chefs d’Etat africains sommés de « dégager » et relance de façon combinée « printemps arabe et africain » en ciblant immédiatement 5 pays (Algérie, Soudan, Jordanie, Cameroun et RDC, Trump en annonçant « six en Afrique ») et 3 diasporas (Tchad, Algérie, Cameroun) …

_______________

# PANAFRICOM/
PANAFRIcan action and support COMmittees :
Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/
vimeo.com/panafricomtv
* Découvrir notre WebTv/
panafricom-tv.com
* Voir notre Page Officielle Panafricom/
facebook.com/panafricom
* Aborder notre Idéologie panafricaniste/
Panafricom II – Néopanafricanisme
facebook.com/Panafricom2
* Panafricom sur Twitter/
@Panafricom
twitter.com/Panafricom
* Blog PANAFRICOM-NEWS/
scoop.it/t/panafricom

Ce contenu a été publié dans * Français, * LM sur/on PANAFRICOM-TV, * LM sur/on PRESS TV, * LM/ Geopolitics/ Africa, # ACTU / BREAKING NEWS, # ARTICLES BY LANGUAGE, # III. Luc MICHEL/ MULTIMEDIA, # VIII. Luc MICHEL/ GEOPOLITIQUE & IDEOLOGIE/ GEOPOLITICS & IDEOLOGY, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.