# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ LA RUSSIE VEUT LEVER L’EMBARGO SUR LE DIAMANT DE CENTRAFRIQUE (ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV)

CENTRAFRICA-NEWS-TV/
LA RUSSIE VEUT LEVER L’EMBARGO SUR LE DIAMANT DE CENTRAFRIQUE (LEGISLATION ONUSIENNE DITE DES « BLOOD DIAMONDS »)
(ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV DU 15 NOVEMBRE 2019)

S’agit-il d’un nouveau coup infligé à l’omnipotence désormais contestée de la France en RCA? Visiblement oui.
La Russie veut lever l’embargo partiel pesant sur le diamant de la Centrafrique lors du conclave sur l’initiative internationale luttant contre les « diamants de guerre ». Cette thématique a depuis des années servi la France et les autres puissances occidentales pour détourner les recettes clandestines liées au diamant. Alors après la levée de l’embargo sur les armes vers la fin de l’embargo sur les diamants ?
Moscou veut « faire revenir dans la légalité » les diamants centrafricains, a déclaré le vice-ministre russe des Finances, Alexeï Moïsseïev, à l’agence Ria Novosti.
La Russie présidera en 2020 et pour un an, le processus de Kimberley, un système de certification internationale chargé d’éliminer du marché, les diamants dits « sales » et dont la vente alimente guerres et rébellions.
Entrée en vigueur en 2003, ce processus fixe les conditions d’exportation des diamants pour ses 82 États membres.
La Centrafrique est l’un des pays les plus riches en ressources minières du monde et le plus important producteur de diamants.
Mais « l’interdiction est toujours valable dans les “zones rouges” au nord et à l’est, où le territoire est contrôlé par des groupes armés antigouvernementaux », indique le vice-ministre russe, affirmant que les diamants issus de ces zones « se retrouvent, d’une manière ou d’une autre, sur le marché ».
En 2018, la Centrafrique a officiellement exporté 13.571 carats, contre 365.000 avant la guerre en 2012. La Russie dispose, elle, d’un important savoir-faire minier et le premier producteur mondial de diamants, le groupe russe Alrosa, est présent en Angola et au Zimbabwe.

NOTE :
PRESS TV s’inspire directement des analyses du géopoliticien Luc MICHEL (patron des Réseaux panafricains PANAFRICOM) sur cette recolonisation de l’Afrique par les USA, sous prétexte du soi-disant « Printemps africain » (qui est la menace principale en Afrique aujourd’hui). Paris et la Françafrique étant devenu les auxiliaires militaires de l’AFRICOM (la nouvelle « infanterie sénégalaise du Pentagone » dit Luc MICHEL), « le nouveau sherif de l’Afrique » comme l’a dit le Général US Mattis, chef du Pentagone sous Trump en 2017-18, en avril 2017 sur la base française de Djibouti …
La « Nouvelle Politique Africaine » de Trump et de Bolton (neocon, hérité du Régime Bush II) radicalise et militarise encore plus cette recolonisation. Début 2019, Washington désigne comme cibles six pays africains, dont le Cameroun, la RDC et le Burundi …
____________________
# CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv centrafrica-news.tv
Vimeo vimeo.com/centrafricanewstv
Page officielle facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel
https://www.facebook.com/president.touadera.fanclub

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, # ARTICLES BY LANGUAGE, * Français and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.