# CENTRAFRICA-NEWS. TV/ GEOPOLITIQUE: COMMENT LA CENTRAFRIQUE EST DEVENUE LE CENTRE DU BASCULEMENT GEOPOLITIQUE DE L’AFRIQUE

CNT - 025 2020 LM nagy I ptv

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)/
2020 01 22

« Le rôle des Russes en Centrafrique pose problème. Leurs activités cadrent mal avec le processus de paix. Ils ont leurs propres priorités, qui manquent parfois de transparence »
- Tibor Nagy (En octobre 2018 sur RFI).

NAGY EN CENTRAFRIQUE, LE CENTRE DU BASCULEMENT GEOPOLITIQUE DE L’AFRIQUE VERS LA RUSSIE

Tibor Nagy, a entamé une tournée africaine du 15 au 29 janvier 2020. Il s’agit de la République Centrafricaine, de l’Éthiopie, du Kenya, du Soudan du Sud et du Soudan.
Je viens d’analyser ces samedi et dimanche en direct sur AFRIQUE MEDIA la grande tournée africaine de ce début 2020 de Tibor Nagy, le ‘Monsieur Afrique’ de Trump. Qui l’a conduit notamment au Sud-Soudan, au Cameroun et en Centrafrique.

LA VISITE A BANGUI DE TIBOR NAGY DU 19 AU 21 JANVIER 2020 EST AU CŒUR DE SA TOURNEE :

Une visite « pour rencontrer les hauts responsables gouvernementaux et étudiants centrafricains issus du programme YALI ».

Les motifs officiels :
« Sa visite mettra l’accent sur l’importance de promouvoir la bonne gouvernance et de solides institutions démocratiques, de faire avancer la paix et la sécurité régionales, de lutter contre la corruption et de forger des liens plus solides en matière de commerce et d’investissement. Il rencontrera également des responsables du gouvernement afin de renforcer la coopération régionale », a précisé le Département d’Etat Américain dans le communiqué. Le sous-secrétaire Tibor Nagy, peut-on lire, est le plus haut responsable américain à se rendre en République centrafricaine depuis la visite de Mme l’ambassadeur des États-Unis aux Nations unies, Samantha Power, en 2016. « Sa visite vient renforcer l’engagement des États-Unis à soutenir la paix et la stabilité en RCA à travers l’Accord politique pour la paix et la réconciliation, en fournissant une assistance aux personnes nécessiteuses et en travaillant en étroite collaboration avec d’autres partenaires internationaux en matière de consolidation des institutions démocratiques centrafricaine ». En outre, à l’occasion de sa visite le sous-secrétaire « mettra en évidence l’engagement des États-Unis à soutenir la jeunesse africaine avec une rencontre avec des étudiants et des enseignants de l’Université de Bangui, marquant le 10ème anniversaire de la Young African Leaders Initiative (YALI), un programme qui mobilise la prochaine génération de dirigeants sur le continent en facilitant les liens entre les jeunes leaders africains du programme YALI et leurs pairs aux États Unis ».

LA MOTIVATION REELLE : LES RUSSES EN CENTRAFRIQUE

Cette visite intervient en fait sur fond de tension géopolitique avec en filigrane la présence russe en Centrafrique ! En octobre 2018 sur RFI, le diplomate s’est longuement interrogé sur cette présence dans le pays en déclarant, « le rôle des Russes en Centrafrique pose problème. Leurs activités cadrent mal avec le processus de paix. Ils ont leurs propres priorités, qui manquent parfois de transparence », disait-il. « Ce qui est sûr, le Secrétaire d’état adjoint américain aux affaires africaines, Tibor Nagy est porteur d’un message de la Maison Blanche aux autorités centrafricaines surtout que le pays amorce une année électorale où les jeux d’influence et d’intérêts de grandes puissances se font sentir depuis quelques temps », commente un observateur centrafricain.

Ce 17 janvier sur RFI, il ajoute : « Nous devons y voir plus clair (…) en Centrafrique sont déployés plusieurs centaines de militaires russes. Les uns, comme conseillers, les autres, comme membres de milices privées, les USA veulent y voir plus clair. C’est l’une des raisons pour lesquelles je vais à Bangui. Je vais visiter un certain nombre de pays. Et en dépit de ma longue histoire avec l’Afrique, ce sont des pays que je ne connais pas encore. À Bangui, je vais évaluer la situation et voir les perspectives pour les élections de la fin de cettte année (…) en tout cas, je veux en savoir plus sur la situation des Russes. Leurs capacités formelles. Leurs capacités informelles. Car nous le savons, la Centrafrique est un pays extrêmement riche, mais cette richesse n’est pas entre les mains du gouvernement central. Dans son ensemble, la communauté internationale travaille à réunifier le pays. Il y a des anciens présidents qui rentrent. La situation est très dynamique. Mais dans la communauté internationale, nous voulons nous assurer que chacun ne tire pas la couverture à soi ».

Luc MICHEL(Люк МИШЕЛЬ) /
CENTRAFRICA-NEWS-TV

___________________________

# SUIVEZ ‘CENTRAFRICA-NEWS-TV’ :
LE NOUVEAU PORTAIL DE L’ACTUALITE EN CENTRAFRIQUE !
* Sur le Net, la Webtv CENTRAFRICA-NEWS.TV :
http://www.centrafrica-news.tv
* Sur Vimeo, notre chaîne CENTRAFRICA-NEWS.TV :
https://vimeo.com/centrafricanewstv
* Sur les Réseaux sociaux :
Page officielle de la WebTV @CentrafricaNewstv sur
https://www.facebook.com/pg/CentrafricaNewstv
President Faustin Archange Touadera Panafrican Fanclub
https://www.facebook.com/president.touadera.fanclub/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.