# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LES DESSOUS DU CONFLIT ENTRE BAKOU ET EREVAN (III): LA GUERRE ENTRE L’ARMENIE ET L’AZERBAIDJAN S’EST ETENDUE A LA REPUBLIQUE AUTOPROCLAMEE DU NAGORNO-KARABAKH

LM.GEOPOL - III-2020-1246 arménie VII (2020 09 27) FR

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2020 09 27/
(Série III/2020-1246)

La guerre entre l’Arménie et l’Azerbaidjan (radicalisé par la Turquie d’Erdogan) s’est étendue à la République autoproclamée du Nagorno-Karabakh, qui s’est séparée de Bakou lors de l’implosion de l’URSS. L’Azerbaïdjan a annoncé ce dimanche avoir lancé une «contre-offensive» d’ampleur contre les séparatistes arméniens de la région du Nagorno-Karabakh, ces derniers, affirmant avoir infligé des «pertes» à l’armée azerbaïdjanaise.

* Réécouter mon Podcast
LES DESSOUS DU CONFLIT ENTRE BAKOU ET EREVAN
sur https://vimeo.com/439803229

L’AZERBAÏDJAN BOMBARDE LA REGION DU NAGORNO-KARABAKH

Dimanche, des bombardements ont eu lieu dans la région séparatiste du Nagorno-Karabakh. Deux hélicoptères ont été abattus. Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a indiqué dans un communiqué avoir lancé une «contre-offensive sur toute la ligne de front», afin de «mettre fin à des activités militaires des forces armées de l’Arménie et assurer la sécurité de la population civile». Il indique qu’un de ses hélicoptères a été abattu, mais que son équipage est sain et sauf. Il affirme avoir détruit 12 batteries anti-aériennes. «Des morts et des blessés ont été rapportés parmi les civils et les militaires», a déclaré pour sa part la présidence azerbaïdjanaise, tandis que le médiateur public du Karabakh a déclaré qu’il y avait «des victimes civiles» dans la population de la région. Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a appelé sa population à «être prête à défendre la patrie sacrée». «Soutenons fermement notre Etat, notre armée (…) et nous allons vaincre. Longue vie à la glorieuse armée arménienne!», a-t-il écrit sur Facebook. Pour sa part, le président a déclaré: «L’armée azerbaïdjanaise combat aujourd’hui sur son territoire, défend son intégrité territoriale, porte des coups dévastateurs à l’ennemi. Notre cause est juste et nous allons vaincre».

«Tôt ce matin, la partie azerbaïdjanaise a lancé des bombardements tout au long de la ligne de contact. Ils bombardent aussi Stepanakert (la capitale), nous appelons la population à se mettre à l’abri», a pour sa part indiqué le porte-parole de la présidence sur sa page Facebook. «Les forces armées du Karabakh ont jusqu’ici mis en échec les plans (de l’Azerbaïdjan), infligeant de lourdes pertes» à l’adversaire, a indiqué le ministère de la Défense de la région. Le ministère arménien de la Défense, qui soutient les forces séparatistes, a lui indiqué que deux hélicoptères azerbaïdjanais avaient été abattus ainsi qu’un drone.

L’Azerbaïdjan a annoncé avoir conquis dimanche une demi-douzaine de villages sous contrôle arménien lors de combats le long de la ligne de front de la région séparatiste du Nagorno-Karbakh. «Nous avons libéré six villages, cinq dans le district de Fizouli, un dans le district de Jebrail», a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère azerbaïdjanais de la Défense. La présidence de la région séparatiste du Nagorno-Karabakh, soutenue par l’Arménie, a décrété «la mobilisation générale» en réponse à cette offensive d’ampleur de l’Azerbaïdjan dimanche. «J’ai décrété la loi martiale et la mobilisation générale pour les plus de 18 ans», a déclaré le dirigeant du Karabakh, Araïk Aroutiounian lors d’une séance extraordinaire du Parlement local, selon la présidence.

La Russie a appelé pour sa part à un «cessez-le-feu immédiat» au Nagorny Karabakh. «Nous appelons les parties à cesser immédiatement le feu et à entamer des négociations afin de stabiliser la situation», a déclaré le ministère des Affaires étrangères russe dans un communiqué, précisant que «des bombardements intenses se produisent le long de la ligne de contact des deux côtés».

UNE GUERRE DE 30 ANS :
LE PLUS VIEUX CONFLIT EN EUROPE

Le Nagorny Karabakh est une région sécessionniste en 1988-1991, peuplée majoritairement d’Arméniens et soutenue par l’Arménie. Elle a été le théâtre d’une guerre au début des années 1990 qui a fait 30’000 morts, et depuis lors, les autorités azerbaïdjanaises veulent en reprendre le contrôle, par la force si nécessaire. Des pourparlers de paix sont dans l’impasse depuis de longues années. Des combats opposent régulièrement séparatistes et Azerbaïdjanais, mais aussi Erevan et Bakou. En 2016, de graves heurts avaient failli dégénérer en guerre au Karabakh, et des combats meurtriers ont aussi opposé en juillet 2020 Arméniens et Azerbaïdjanais à leur frontière nord.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev avait menacé ce vendredi l’Arménie de représailles, en raison de son «comportement agressif», évoquant les affrontements du mois de juillet, et avait accusé Erevan de «faire échouer à dessein les négociations» de paix sur le Karabakh. Il avait aussi estimé que l’Arménie préparait des «dizaines de milliers d’hommes ayant un seul but, attaquer l’Azerbaïdjan».

Bakou a profité de ses réserves immenses de pétrole pour dépenser sans compter en matière d’armement. L’Arménie, bien plus pauvre, est par contre plus proche de la Russie (elle est membre de l’Union eurasiatique et de l’OTSC, la contre-OTAN, tandis que Bakou, soutenue par la Turquie, est proche de l’OTAN et des USA), qui y dispose d’une base militaire. Erevan appartient aussi à une alliance politico-militaire dirigée par Moscou, l’Organisation du traité de sécurité collective. Le Kremlin, qui se positionne en arbitre dans la région, livre des armes aux deux pays. Et depuis près de 30 ans, il est parvenu à éviter une guerre ouverte. La médiation internationale sur le Karabakh, appelée Groupe de Minsk, inclut, outre Moscou, la France et les Etats-Unis.

MOSCOU ET TEHERAN DEMANDENT UN CESSEZ-LE-FEU IMMEDIAT AU HAUT-KARABAKH

Le ministère russe des Affaires étrangères, dans un communiqué, a appelé ce dimanche toutes les parties de la région contestée du Haut-Karabakh à tenir le feu immédiatement et commente la tenue de discussions au milieu de la dernière flambée de tensions. « Nous appelons toutes les parties à cesser immédiatement le feu et à entamer des négociations afin de stabiliser la situation », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Moscou a pris note d’informations indiquant une escalade des tensions dans la région contestée et a également reconnu des preuves selon lesquelles il y a eu des victimes à la suite de la dernière flambée de violence, a déclaré le ministère. L’Iran a exprimé à plusieurs reprises sa volonté de servir de médiateur entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan pour résoudre le conflit du Karabakh. La République islamique a appelé à une solution pacifique du différend dans la région du Karabakh.

# LES ANALYSES DE REFERENCE SUR
LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY :

* LES ‘CONFLITS GELES’ DE L’ESPACE POST-SOVIETIQUE
sur http://www.lucmichel.net/2017/09/30/luc-michels-geopolitical-daily-les-conflits-geles-de-lespace-post-sovietique/

* ASIE CENTRALE :
NAGORNO-KARABAGH, LE RETOUR DU CONFLIT GELE ENTRE L’ARMENIE ET L’AZERBAIDJAN
sur http://www.lucmichel.net/2018/05/19/luc-michels-geopolitical-daily-asie-centrale-nagorno-karabagh-le-retour-du-conflit-gele-entre-larmenie-et-lazerbaidjan/

* VU DES USA. LE CONFLIT GELE DU NAGORNY-KARABAGH ET LA CONFRONTATION ARMENIE-AZERBAIDJAN EN CHIFFRES
(INFOGRAPHIE ‘GEOPOLITICAL FUTURES’)
sur http://www.lucmichel.net/2018/05/21/luc-michels-geopolitical-daily-lactualite-qui-confirme-lanalyse-vu-des-usa-le-conflit-gele-du-nagorny-karabagh-et-la-confrontation-armenie-azerbaidjan-en-chiffres-info/

* ARMENIA (I) :
THE WEAK LINK OF THE ‘EURASIAN ECONOMIC UNION’?
En aglais sur http://www.lucmichel.net/2017/09/16/luc-michels-geopolitical-daily-armenia-i-the-weak-link-of-the-eurasian-economic-union/

* ARMENIA (II) :
AZERBAÏDJAN – ARMENIA – NAGORNO-KARABAKH.
TENSION IN CAUCASUS
En anglais sur http://www.lucmichel.net/2017/09/18/luc-michels-geopolitical-daily-armenia-ii-azerbaidjan-armenia-nagorno-karabakh-tension-in-caucasus/

* L’Azerbaïdjan est évoqué sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
L’AXE MOSCOU-TEHERAN : UNE REALITE PUISSANTE A LA FOIS POUR L’EURASIE ET LE PROCHE-ORIENT
sur http://www.lucmichel.net/2017/11/02/luc-michels-geopolitical-daily-laxe-moscou-teheran-une-realite-puissante-a-la-fois-pour-leurasie-et-le-proche-orient/

* Voir aussi sur EODE-BOOKS/
Luc MICHEL, GEOPOLITICS :
EUROPE’S NEXT AVOIDABLE WAR: NAGORNO-KARABAKH (2013)
sur http://www.eode.org/eode-books-geopolitics-europes-next-avoidable-war-nagorno-karabakh/

(Sources : AFP – Interfax – Mehr Agency – Press TV – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/ 
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

LM.GEOPOL - III-2020-1246 arménie VII (2020 09 27) FR

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.