# CENTRAFRICA-NEWS. TV/ L’AXE BANGUI-YAOUNDE CONTRE LA DESTABILISATION (ZOOM AFRIQUE)

* Voir la vidéo du ZOOM AFRIQUE de ce 17 02 2021 sur :
https://vimeo.com/513455652
(la séquence RCA du magazine du Début à 4’42)

En Centrafrique, le processus de sécurisation et également de nettoyage de toutes les entités téléguidées depuis l’extérieur, avancent à grands pas. En vue de l’efficacité des alliances intra-africaines et des partenariats gagnant-gagnants, la RCA continue sur cette même lancée.

PRESS TV sur son ZOOM AFRIQUE quotidien de ce 17 février 2021 :
« RCA. BANGUI PROMEUT LES ALLIANCES INTRA-AFRICAINES »

En Centrafrique, le processus de sécurisation et également de nettoyage de toutes entités téléguidées depuis l’extérieur, avancent à grands pas. En vue de l’efficacité des alliances intra-africaines et des partenariats gagnant-gagnant, la Centrafrique continue sur cette même lancée afin de sécuriser entièrement le pays, et ce, sans les ingérences néfastes occidentales.

LE 10 FEVRIER 2021, LA MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, SYLVIE BAÏPO-TEMON A ETE REÇUE EN AUDIENCE PAR LE CHEF DE L’ÉTAT CAMEROUNAIS, PAUL BIYA.

Pendant près d’une heure Sylvie Baïpo-Temon a présenté la situation qui prévaut en RCA au doyen des chefs d’État de la Communauté des États de l’Afrique centrale. « Aujourd’hui, la RCA fait face à de nombreuses tentatives de déstabilisation. La situation en RCA est une menace pour toute la sous-région, en particulier pour le Cameroun », a déclaré l’émissaire centrafricain au perron du Palais de l’Unité.

Si le Cameroun a toujours été un allié stratégique pour la RCA, notamment à travers la composante la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca), l’opération de maintien de la paix des Nations unies ; Faustin-Archange Touadera espère obtenir un soutien supplémentaire des autorités camerounaises pour ramener la paix dans son pays. En plus clair, Bangui souhaite l’implication de Paul Biya pour capitaliser son influence pour résoudre la crise.

« La RCA est un pays stratégique au cœur de la sous-région, il est important que sa situation soit maîtrisée, en tout cas qu’il y ait une accalmie pour que cette situation n’ait pas de répercussions sur les pays voisins », explique la ministre centrafricaine des Affaires étrangères. En effet, le projet de déstabilisation de ce pays voisin est mené par la Coalition des patriotes pour le Changement (CPC), un regroupement des mouvements des rebelles centrafricains qui ont donc décidé de prendre les armes pour renverser le président Touadera, pourtant réélu au premier tour de l’élection présidentielle du 27 décembre dernier. Les autorités centrafricaines accusent, preuve à l’appui, l’ancien président François Bozizé d’être le cerveau du coup de force visant à renverser les institutions. En lice pour la présidentielle de décembre dernier, il a vu sa candidature invalidée par la Cour constitutionnelle à cause des sanctions pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité qui pèsent sur lui. D’où son recours à la force. Dans un message audio qui circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, François Bozizé appelle les Centrafricains à soutenir la coalition armée.

Selon un décret signé vendredi 12 février 2021 par le président Touadera, deux jours après le passage de son envoyé spécial sur Yaoundé, François Bozizé, ses deux enfants à savoir Francis Bozizé (ancien ministre) et Rodrigue Bozizé (capitaine de la gendarmerie), ont été définitivement radiés de l’armée nationale centrafricaine. Motifs évoqués : « atteinte à la sûreté de l’État, association des malfaiteurs et appartenance à la rébellion de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) ».

LE CAMEROUN PAYE DEJA UN LOURD TRIBUT DU FAIT DE L’INSTABILITE DE L’ÉTAT CENTRAFRICAIN.

Le pays doit non seulement assurer l’accueil des réfugiés centrafricains qui affluent par millier, mais aussi faire face aux groupes rebelles centrafricains qui s’attaquent régulièrement aux populations camerounaises tout au long de la frontière. De plus, du point de vue économique, ce climat d’insécurité empêche des échanges commerciaux sur le corridor Douala-Bangui sur lequel transitent des marchandises pour environ 55 milliards FCFA chaque année, selon la Douane camerounaise. Ce corridor est névralgique pour la Centrafrique, en ce qui constitue la principale route d’approvisionnement de la capitale centrafricaine.

Ces alliances intra-africaines s’avèrent être efficaces et rapides, et elles se propagent au grand dam de l’Occident qui a mis tant de décennies à isoler les pays d’Afrique ou à les monter les uns contre les autres. Mais cette époque est bel et bien révolue.

___________________________

# SUIVEZ ‘CENTRAFRICA-NEWS-TV’ :
LE NOUVEAU PORTAIL DE L’ACTUALITE EN CENTRAFRIQUE !
* Sur le Net, la Webtv CENTRAFRICA-NEWS.TV :

http://www.centrafrica-news.tv

* Sur Vimeo, notre chaîne CENTRAFRICA-NEWS.TV :

https://vimeo.com/centrafricanewstv

* Sur les Réseaux sociaux :
Page officielle de la WebTV @CentrafricaNewstv sur

https://www.facebook.com/pg/CentrafricaNewstv

President Faustin Archange Touadera Panafrican Fanclub

https://www.facebook.com/president.touadera.fanclub/

Groupe Centrafrica-News-TV sur Whatsapp

https://chat.whatsapp.com/GkbdPMY5Ra21JUQZBU96KV

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.