# ECUATORIAL-GUINEA-TV/ DESINFORMATION : LES PRISONS DE MALABO SONT-ELLES ‘UN ENFER’ ?

EGTV-2022 - 030 PRISONS (2022 06 29)

29 06 2022
(avec Le Visionnaire)

Le rôle d’une opposition est d’être un contre-pouvoir dans le sens propre du terme. Et surtout une alternative future. Elle ne doit pas avoir, une passion pour le mensonge. Une opposition doit proposer des solutions, et non s’engluer dans la déraison, et les mouvements d’humeur. En Guinée-Équatoriale, le peuple ne laisse aucune chance aux voix qui boudent, qui insultent celui qu’on ne peut comparer à personne, et qui n’à pas son égal, dans l’arène politique : Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

L’opposition équato-guinéenne, celle qui a choisi l’exil, depuis la chute du dictateur Macias Nguema, se jette à corps perdu sur tous les faits d’actualité, sans véritable raison. Juste parce qu’elle veut que la place se libère. Parce que la Guinée-équatoriale est un cas unique, un pays où le peuple pour l’instant trouve que son président, est le “ Visionnaire”. Il doit poursuivre ses efforts.

DEPUIS L’ESPAGNE OU LA PLUPART DE CES OPPOSANTS RESIDENT, ILS ONT CHOISI LA DIFFAMATION, LA DEFORMATION DES FAITS, LA CALOMNIE ET LES ACCUSATIONS MENSONGERES COMME ARMES POLITIQUES.

Alors que c’est aux urnes que le peuple équato-guinéen choisi son président, depuis la chute de Macias.
Le mensonge dans la peau…

Black Beach est une prison, tristement célèbre à l’époque de Francisco Macias Nguema. Une prison qui a cessé d’être dont un enfer, grâce aux efforts des nouvelles autorités qui sont au pouvoir depuis, le 03 août les 1979. Une prison qui reçoit les visites des experts de la Croix-Rouge, et des organisations des droits de l’homme.

Parce que Teodoro Obiang Nguema n’a rien à cacher. C’est un homme » clean ». Mais les derniers fidèles de Macias veulent injustement l’associer à ses dérives. Alors que Teodoro Obiang Nguema, officier formé en Espagne n’a jamais dirigé ce lieu.

L’OPPOSITION EN EXILE CONFOND LA LUTTE POLITIQUE ET LA HAINE.

Ils racontent des histoires du passé, tirées de la mauvaise réputation de la période coloniale et du régime de Macías où il y a avait la torture et les sévices, a cessé. Black-Beach s’est confirmée aux normes internationales. A savoir, respect des droits des prisonniers, respect de la dignité, droit à la santé, à l’éducation, droit aux visites etc. Le régisseur de ce lieu, d’ailleurs est un homme au bon cœur. Qui se comporte parfois en chef de famille. Plutôt qu’en directeur de prison. Pour rassurer les prisonniers. Aujourd’hui, cette prison a été reconstruite avec plusieurs lots de bâtiments qui disposent tous, de chambres individuelles, de douches, de salles a manger, de salles de sports, de bibliothèques etc…

Le mercenaire britannique, Simon Mann, impliqué dans le coup d’état de 2004 contre le président Obiang, y a été incarcéré. Il a témoigné sur les conditions de sa détention dans ce pénitencier. Il a affirme avoir découvert une prison qui n’a rien avoir avec la réputation que les milieux extérieurs hostiles à la Guinée Équatoriale lui colle. Chaque fois. Son témoignage à lui seul devrait suffire à contredire, ceux qui cherchent à salir l’image de la Guinée-Equatoriale et de son président.

« ASODEGUE », EST UNE HONTE.

Ses dirigeants sont des gens sans gêne. Voilà, une association qui se dit, “ pour la démocratisation de la Guinée-Equatoriale”, mais qui ne peut pas dire la vérité. Qui n’a que le mensonge comme champ de prédilection. Depuis 40 ans, cette « assos » se livre à une intense campagne de dénigrement et des mensonges contre le Président Obiang.

Tout ça pour profiter des financements du parti socialiste espagnol, le PSOE, sous prétexte « d’aide aux opposants pour la démocratisation de la Guinée-équatoriale »…

« DES PYTHONS DE DIX METRES » (SIC)

Aucun jeune, de sources proches de la direction de Black- Beach, n’est détenu dans cette prison, car seuls, les prisonniers qui se sont vus infligés une sentence ferme y sont accueillis. Par ailleurs, dans » l’opération limpieza », tous les bandits et délinquants sont gardés au centre de détention provisoire pour être interrogé par la Police et la Gendarmerie. Ceux dont les motifs sont flagrants, et sont reconnus coupables se retrouvent dans les centres de rééducation de Riaba, dans l’île de Bioko et à Oven Asem dans la partie continentale du pays. Ces centres sont gérés par un assistant technique et par des spécialistes de rééducation de nationalité, cubaine.

Comment, peut-on, dans ses conditions, croire que les familles peuvent valablement avoir un accès libre dans de tels établissements ?

Ce que raconte « Asodegue », est tout simplement, une campagne insensée, une mauvaise fois, car des bandes de jeunes qui utilisent des machettes contre la population ont été neutralisées. Une unité spéciale de lutte contre la délinquance urbaine à été créée, elle à le soutien des populations et des pouvoirs publics pour ramener la paix et quiétude dans le pays. « Asodegue » voulait profiter de l’insécurité créée par ces bandes de délinquants pour déstabiliser le pays. Ce plan a échoué. Alors, elle fait feu de tout bois.

Il faut rappeler que le site « Asodegue » est géré par un membre du PSOE espagnole, Fernando Marugan, très proches des dirigeants du Parti d’opposition équato-guinéenne, CPDS, la convergence pour la démocratie sociale. C’est une preuve de plus de la mauvaise fois de ces gens.

LA PRISON DE BLACK-BEACH N’EST PAS CE QUE L’ON RACONTE DEPUIS DES ANNEES.

“S’opposer, disait Robert Sabatier, n’est autre que proposer. Une opposition sans proposition n’est qu’un mouvement d’humeur.”

La prison de Black-Beach n’est pas ce que l’on raconte depuis des années. Ce pénitencier a été reconstruit et dispose de nombreux bâtiments qui répondent aux normes internationales. Par ailleurs, les autorités du pays laissent libre-court à la Croix-rouge et aux organisations des droits de l’homme pour s’assurer que tout est en ordre.

L’opposition équato-guinéenne, notamment celle établie en Espagne a choisi le mensonge, plutôt que des propositions et fait feu de tous bois pour salir la réputation de Malabo et de son président.

Photo :
Alors que Simon Mann (en lunette sur la photo), un mercenaire britannique qui y a été incarcéré, a témoigné et affirmé que cette prison, n’a rien de la mauvaise image qu’on lui colle. Le mercenaire britannique, Simon Mann, impliqué dans le coup d’état de 2004 contre le président Obiang, y a été incarcéré. Il a témoigné sur les conditions de sa détention dans ce pénitencier.

________________________

* WebTV
ECUATORIAL-GUINEA-WEBTV
(Editée par PANAFRICOM) :
http://www.lavoixdelaguineeequatoriale.tv/
* ECUATORIAL GUINEA TV
VK.com/ecuatorialguineatv
* Page officielle
THE VOICE OF ECUATORIAL GUINEA
https://www.facebook.com/ecuatorial.guinea/
* PRESIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO
OFFICIAL PANAFRICAN FAN CLUB
https://www.facebook.com/groups/obiangnguemambasogo.fanclub/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.