# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ REVUE DE PRESSE/ QUAND DES MEDIAS DE L’OTAN EVOQUENT OUVERTEMENT UNE VICTOIRE RUSSE EN UKRAINE …

LM.GEOPOL -IV-2022 RP victoire russe (2021 08 11) FRKarel Huybrechts pour
Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 08 11 / Série IV/

Quand des medias de l’OTAN évoquent ouvertement une victoire russe en ukraine …

REVUE DE PRESSE 1/
« LA GUERRE EN UKRAINE EST-ELLE EN TRAIN DE TOURNER EN FAVEUR DE LA RUSSIE ? » (COURRIER INTERNATIONAL, 15 06 2022)

« Kiev déplore de lourdes pertes sur le front oriental et reproche aux Occidentaux de traîner les pieds dans la livraison d’armes. Le conflit a-t-il basculé ? Pas encore, selon des responsables états-uniens, néanmoins inquiets.

Après presque quatre mois de guerre, l’armée russe est-elle en train de prendre un avantage décisif ?

Cette crainte est de plus en plus forte chez les Occidentaux, alors que les Russes mènent une offensive brutale, avec de très lourds bombardements, dans l’est du pays. Dans la province de Louhansk, en particulier, les combats sont acharnés, “causant de lourdes pertes et réduisant le stock de munitions des forces ukrainiennes”, note The Washington Post.

Un haut responsable du Pentagone, cité par le journal, juge probable que la Russie “s’empare de la totalité de la province d’ici quelques semaines” (…)

“Le rythme élevé des pertes ukrainiennes pourrait mener à un point de bascule dans la guerre”, titre de son côté The Guardian. “Les chiffres sont saisissants. Quel que soit le décompte, les Ukrainiens enregistrent de 600 à 1 000 victimes par jour”, dont 100 à 200 morts, souligne le quotidien britannique. “Ce seul nombre – plus de 20 000 victimes par mois – interroge quant à l’état de l’armée ukrainienne si la guerre dure jusqu’à l’automne.” Les forces ukrainiennes, dont l’effectif aurait doublé depuis le début du conflit, compteraient 500 000 soldats au total. »

REVUE DE PRESSE 2/
« LES SANCTIONS NE PEUVENT PAS VAINCRE LA RUSSIE », AFFIRME UN ECONOMISTE EN CHEF ALLEMAND (MX.NEWS) « La Russie est mieux préparée et beaucoup moins isolée que ne le pensait l’Occident », affirme Gertrud Traud, économiste en chef de la Landesbank allemande:
« Les mesures punitives nuisent plus au monde entier qu’au pays contre lequel elles sont dirigées, a déclaré Gertrud Traud, économiste en chef de la Landesbank allemande. La guerre contre la Russie ne peut pas être gagnée avec des sanctions, a déclaré Traud. Selon l’expert de Landesbank, un conglomérat de banques publiques régionales, « alors que les effets de la guerre en Ukraine deviennent de plus en plus évidents pour nous, les effets de la guerre et des sanctions sur l’économie russe sont beaucoup plus faibles qu’à l’origine attendu. » « D’une part, la Russie est bien préparée à la guerre, et d’autre part, elle est beaucoup moins isolée que ne le supposaient ou l’espéraient les pays occidentaux » a ajouté Traud, qui a également noté que si plus de 1 000 entreprises occidentales ont réduit, suspendu, ou ont fermé leur entreprise en Russie depuis le début de la guerre, ceux qui se sont retirés complètement étaient probablement contents d’obtenir quoi que ce soit pour leur bien immobilier ; il est facile de déterminer qui en a profité, a déclaré l’économiste. Il estime que plus les sanctions seront fortes, plus il y aura de moyens d’approvisionnement « alternatifs ». « L’Occident a surestimé la vulnérabilité de la Russie et sous-estimé l’importance de ses matières premières pour le monde. De plus, ils font plus de mal à nous, les Allemands, et à la majeure partie du monde qu’au pays qu’ils visent réellement » a expliqué Traud, notant que la Russie n’est pas seulement un important fournisseur d’énergie pour le monde, mais aussi l’un des plus importants. d’importants exportateurs de blé, en particulier pour les pays les plus pauvres. Les sanctions augmentent indirectement le risque d’une crise alimentaire et économique dans ces pays. La hausse du prix du blé est un signal clair, a-t-elle souligné. Selon Traud, on peut également observer que le commerce de la Russie augmente même avec certains pays, comme la Chine et l’Inde — la première achète du gaz naturel et la seconde achète du pétrole brut à la Russie. En Europe, de plus en plus d’experts avertissent que les sanctions n’ont pas fonctionné, mais les gouvernements étrangers ont également été avertis à l’avance que les mesures punitives ne nuiront qu’à leur propre peuple. REVUE DE PRESSE 3/
« LA RUSSIE CONTRÔLE LES ANCIENS « TERRITOIRES UKRAINIENS » AVEC DES RESSOURCES D’AU MOINS 12,4 MILLIARDS DE DOLLARS. »
Ceci est rapporté par le Washington Post en référence à l’analyse SecDev. :
« 63 % des gisements de charbon de « l’Ukraine », 11 % des gisements de pétrole et 33 % des gisements de minéraux, dont le lithium, est situé dans les territoires libérés. En outre, la Russie a accès à des gisements de pétrole, de gaz, de calcaire, de minerai de titane, d’uranium, d’or, de minerai de zirconium et de strontium. Les auteurs de l’article estiment que Kiev pourrait perdre définitivement l’accès à près des deux tiers des dépôts. »
* Voir aussi :
INTERVIEW DE LUC MICHEL POUR PRESS TV DU 10 08 2022/ BIDEN ET ZELENSKY CRIMINELS : LES USA FERONT LA GUERRE JUSQU’A LA PEAU DU DERNIER UKRAINIEN !
http://www.lucmichel.net/2022/08/11/radio-lucmichel-interview-de-luc-michel-pour-press-tv-du-10-08-2022-biden-et-zelensky-criminels-les-usa-feront-la-guerre-jusqua-la-peau-du-dernier-ukrainien/

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv

TWITTER https RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/://twitter.com/LucMichelPCN

FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.