# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ DE KHERSON A DETROIT, REVOILA LE TEMPS DES REFERENDUMS D’AUTODETERMINATION (I)

LM.GEOPOL -IV-2022 temps des référendums I (2022 09 21) FR

Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 23 09/ Série IV/

Edition spéciale
Partie I

* Ecoutez aussi sur RADIO.LUC.MICHEL:
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-eode-geopolitique-luc-michel-novorossiya-ecosse-detroit-usa-revoila-le-temps-des-referendums-dautodetermination-202935/

Voici revenu le temps des référendums ! Il y a quelques années, en mars 2014, le référendum sur l’autodétermination de la Crimée et de Sébastopol a été une rupture du refus des référendums par les soi-disant « démocraties libérales ».

Il y a ensuite eu le référendum d’indépendance de la Catalogne en Espagne. Aujourd’hui les dirigeants de la République de Catalogne, tous démocratiquement élus, sont en prison ou en exil.

Pourtant le référendum est l’exercice de base de la démocratie directe, c’est la démocratie pleine et entière où le peuple décide de son destin contre une hostilité totale des régime et des démocraties dites libérales, tant des États-Unis que de l’Union Européenne.

Les référendum sont interdits ou manipulés, etc. Lorsque nous avons exercé la Mission internationale de monitoring du référendum de Crimée, nous avons rencontré la répression du système. Encore il y a quelques , à quelques jours de l’opération spéciale en Ukraine, un procureur du roi belge à convoqué à la police judiciaire les parlementaires , pourtant de haut niveau qui avaient participé en Belgique à notre mission, j’ai personnellement refusé de comparaître.

Aujourd’hui voici revenir le temps des référendums. Il y a tout d’abord une série de référendums organisés par Poutine pour l’autodétermination des territoires libérés en Ukraine, la Novorossiya. En 2014 seule la Crimée , Donetsk et Lougansk avaient pu mener à bien leur référendums, nous préparions alors l’organisation de référendums à Odessa, Kharkov, Marioupol, Kherson …et ceux-ci ont été interdits et leurs organisateurs écrasés par la répression de la junte néonazie de Kiev. Aujourd’hui Poutine est en train de remettre les dossiers sur la table. Toujours au sein de l’Union dite « européenne », après la mort d’Elisabeth II, la Première ministre Ecossaise a annoncé l’organisation prochaine d’un référendum sur l’indépendance de l’écosse. C’est une rupture même de l’équilibre de l’impérialisme britannique.

ENFIN LA QUESTION DU REFERENDUM EST SOULEVEE ; AU CŒUR MEME DES ETATS-UNIS

Aux États-Unis un mouvement des droits civiques par les afrodescendants, suite à la répression du FBI qui invoque l’organisation d’une guerre civile, a déclaré l’indépendance unilatérale de la République de détroit. Une ville où les afro-descendants sont majoritaires aux États-Unis. Il compte appuyer ceci sur un nouveau référendum d’autodétermination.

C’est une une véritable question démocratique les afro-descendants , amenés aux États-Unis par l’esclavagisme, ne veulent plus de lien avec l’impérialisme américain, héritier de cet esclavagisme.

EODE notre ONG à soutenu tous les peuples en lutte pour leur autodétermination comme la Crimée, le Donbass, mais aussi en Union européenne toutes les républiques comme la Catalogne, la Flandre, la Lombardie, le Pays basque, etc. Nous soutenons donc l’organisation a Détroit d’un référendum d’autodétermination.

Nous appuierons de toutes nos forces la lutte des afrodescendants et leur leader Ramzu Yunus, qui est poursuivi par la persécution de l’état américain. A leur demande, EODE s’est associée a l’organisation Human Rights policy créer par Ramzu Yunus, au droit à l’autodétermination en tant que meilleur solution à l’injustice raciale. Le groupe organise les afrodescendants pour faire valoir ce droit. Jusqu’à présent ils ont rassemblé des centaines de milliers de personnes a Détroit pour voter pour l’indépendance. Un conseil de gouvernance provisoire ensuite a déclaré unilatéralement l’indépendance, après avoir subi une lourde répression politique violente lors de nombreuses assemblées référendaires.

EODE a annoncé publiquement son soutien a la nouvelle république autoproclamée de , comme elle le fit avec la , l’Abkhazie, la Transnistrie, le Haut-Karabakh, le Donbass.

L’Ong américaine Human Rights policy crée par Ramzu Yunus les responsables de la politique droits de l’homme on sensibilisé le public au droit à l’autodétermination en tant que meilleure solution à l’injustice raciale. A détroit le 14 juillet 2018, l’assemblée Black Independence a effrayé le gouvernement pour qu’ils prennent des mesures illégales de répressions. Les États-Unis ont déclaré illégal l’ingérence dans leur affaires politiques intérieures, telles que les élection, et ont censuré les organisations russes et prononcé des accusations contre elles, EODE a trouvé un moyen de se mêler légalement des affaires politiques des États-Unis : le droit à l’autodétermination des peuples opprimés, le droit à l’indépendance vis-à-vis des régimes coloniaux où racistes et de faire sécession vis-à-vis des violateurs des droits de l’homme. Ce droit est reconnu par les Nations-unies selon le droit international. Lorsqu’un peuple lutte pour son droit à l’autodétermination, il se retrouve hors de la juridiction locale et peut recevoir de l’aide dans sa lutte internationale. le droit international déclare que les afrodescendants ont droit à l’autodétermination ou de se restituer ce droit par tous les moyens à leur disposition et ces peuples ont le droit de rechercher et de recevoir une aide conformément au but et au principe de la charte. Avec autant régions et 50 000 000 de personnes déclarant leur indépendance, une telle rupture serait catastrophique, l’éclatement de l’Union soviétique s’émousse en comparaison. EODE a rallié les défenseurs des droits humains et les anti-impérialistes du monde entier pour soutenir la lutte des afrodescendants pour l’autodétermination de la République de Détroit. Si la loi est autorisée, La Russie apparaîtra en ce moment comme le vainqueur inévitable de cette néo-guerre froide. De l’avis même des afro-descendants aux États-Unis.

REFERENDUMS DANS LES REGIONS LIBEREES PAR LA RUSSIE: POUR SERGUEÏ LAVROV, LES HABITANTS DE CES TERRITOIRES « REPRENNENT LEURS TERRES »

Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, s’est exprimé ce samedi 24 septembre à l’ONU.

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé samedi à la tribune des Nations unies la « russophobie sans précédent » et « grotesque » de l’Occident. « La russophobie officielle en Occident est sans précédent, son ampleur est grotesque », a-t-il déclaré lors de l’Assemblée générale de l’ONU. « Ils n’hésitent pas à déclarer leur intention non seulement d’infliger une défaite militaire à notre pays, mais aussi de détruire la Russie », a-t-il ajouté, ironisant sur les condamnations des « référendums » d’annexion en cours dans plusieurs régions d’Ukraine sous contrôle russe, s’en prenant plus directement aux Etats-Unis.

« En se déclarant victorieux de la Guerre froide, Washington s’est érigé quasiment en envoyé de Dieu sur Terre, sans aucun devoir, mais avec le droit sacré d’agir avec impunité n’importe où et n’importe quand », a déclaré M. Lavrov, estimant que les Américains « (essayaient) de faire de l’ensemble du monde leur arrière-cour ».

Il a également défendu les « référendums » d’annexion, décrivant des populations récupérant « la terre où leurs ancêtres ont vécu pendant des centaines d’années ». Et « maintenant l’Occident pique une crise », a-t-il ironisé.

SERGUEÏ LAVROV PARLE Le Ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, lors de son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies, a déclaré qu’il était maintenant décidé si le monde sera juste ou s’il y aura un hégémon en lui, ce qui oblige tout le monde à suivre ses règles. « La question est de savoir s’il s’agira d’un ordre avec un hégémon, obligeant chacun à vivre selon ses fameuses « règles », qui ne profitent qu’à lui. Ou ce sera un monde démocratique et juste – un monde sans chantage ni intimidation des personnes indésirables, sans néonazisme et néocolonialisme » a-t-il déclaré (cité par RIA Novosti). Il a qualifié d’hystérie la réaction des pays occidentaux aux référendums sur l’adhésion à la Russie organisés dans les régions de la DNR, de la LNR, de Kherson et de Zaporozhye, et il a qualifié le vote lui-même de réponse à l’appel de Zelensky aux Russes de quitter l’Ukraine.

Ces votes, qui ont débuté à 7 h, heure belge, ce vendredi, doivent se tenir jusqu’au 27 septembre dans les régions séparatistes prorusses de Donetsk et Louhansk (est), et dans des zones sous administration russe dans les régions de Kherson et Zaporijia (sud).

« La tenue de ce référendum est une étape historique (…). Nous rentrons à la maison ! », a déclaré le dirigeant de la région séparatiste prorusse de Donetsk, Denis Pouchiline, dans une vidéo publiée vendredi matin sur Telegram.

Ainsi, 450 et 461 bureaux de vote seront ouverts respectivement dans la région de Donetsk et de Louhansk, à l’est. Zaporijia en comptera 394 et la région de Kherson dans le sud 198. Plusieurs bureaux de vote ont également ouvert en Russie pour permettre le vote des « réfugiés » qui ont fui les combats, selon les agences de presse russes…

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

Photo :
Luc Michel en Crimée en marrs 2014

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv

TWITTER https RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/://twitter.com/LucMichelPCN

FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.