# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ DE KHERSON A DETROIT, REVOILA LE TEMPS DES REFERENDUMS D’AUTODETERMINATION (II) : LE REFERENDUM ARME POPULAIRE CONTRE LE SYSTEME OCCIDENTAL

LM.GEOPOL -IV-2022 temps des référendums II (2022 09 22) FR

Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 22 09/ Série IV/

Edition spéciale
Partie II

LE REFERENDUM C’EST LA BASE DE LA VRAIE DEMOCRATIE DIRECTE : VOILA POURQUOI DE LA CRIMEE A LA CATALOGNE WASHINGTON, BRUXELLES REFUSENT QUE LE PEUPLE S’EXPRIME !

Union dite « européenne » :
Entre « Patriot Act à la française » et répression dure de Madrid en Catalogne : ta démocratie fout le camp …

* Pourquoi je soutiens l’indépendance de la Catalogne :
Lire sur PCN-INFO/
LE REFERENDUM ARME DES PEUPLES EUROPEENS : DU BREIXIT A L’INDEPENDANCE DE L’ECOSSE ?

DEFICIT DEMOCRATIQUE DE L’UE : REFERENDUM OU REPRESSION ?

Comme en Belgique contre les Républicains flamands ou la direction du PCN, l’état italien choisit la répression contre les autonomistes vénitiens.
Leur crime : Vouloir un référendum d’auto-détermination …

Visiblement ce qui est permis en Crimée ne l’est pas dans la soi-disant ‘démocratique’ UE !

Des indépendantistes vénitiens arrêtés par la police anti-terroriste :
Lire article (en Italien) sur le Corriere del Veneto :
« Indipendentisti, blitz all’alba: 24 arresti. Sequestrato ‘tanko’, in manette Rocchetta.
Sedici in Veneto, accusati di terrorismo ed eversione. «Epicentro» nel Padovano. Pronto un blitz in piazza San Marco. Questa sera Plebiscito.eu manifesta a Venezia »

http://corrieredelveneto.corriere.it/veneto/notizie/politica/2014/2-aprile-2014/blitz-contro-indipendentisti-24-arresti-2236075968.shtml

Sur le Référendum à Venise, lire aussi :
http://www.eode.org/eode-international-elections-monitoring-vers-un-referendum-dauto-determination-pour-lindependance-de-venise

Sur le Référendum en Catalogne, lire :
http://www.eode.org/eode-press-office-referendum-en-catalogne-le-droit-des-peuples-a-lautodetermination-a-nouveau-exige

LE REFERENDUM ARME DES PEUPLES EUROPEENS : VERS L’INDEPENDANCE DE L’ECOSSE ?

Les britanniques ont-ils ouvert la boîte de Pandore ?
L’Ecosse annonce l’option d’un 3e référendum d’indépendance !

La possibilité d’un troisième référendum d’indépendance de l’Ecosse est « sur la table », a déclaré Nicola Sturgeon, Première ministre de la région septentrionale du Royaume-Uni, constatant que ses habitants avaient voté majoritairement contre le Brexit, a déclaré devant la presse Mme Sturgeon, également chef du Parti national écossais (SNP). Organisé en septembre 2014, le premier référendum sur l’indépendance de l’Ecosse avait été remporté par le camp du non à 55% des voix.

LE REFERENDUM ARME ABSOLUE DES PEUPLES !

En juillet 2015, j’analysais pour SPUTNIK (Moscou) la peur (justifiée) qu’a l’UE des référendum : « Pour l’Union européenne, le référendum de Crimée, comme forme de démocratie directe et d’autodétermination du peuple, est un danger et un mauvais exemple en lui-même (…) L’Union Européenne a un malaise lorsqu’il s’agit de l’organisation d’un référendum. Cette union, de moins en moins « européenne » et chaque jour davantage atlantiste, prétend représenter un processus « démocratique » basé sur « l’expression populaire ». Mais quant il s’agit du référendum, la base même de cette expression populaire, l’oligarchie compradore qui dirige véritablement l’UE est aux abonnés absents.»

Le référendum est l’arme absolue (comme l’ont démontré le référendum d’autodétermination de la Crimée) contre la politique coloniale des USA en Europe et l’oligarchie politico-financière compradore sur laquelle s’appuie l’impérialisme yankee en Europe.

LA TACTIQUE DU SOUTIEN AUX REFERENDA

La position du PCN est simple et claire : il faut soutenir TACTIQUEMENT tous les référenda susceptibles :

- d’affaiblir l’UE, devenue le bras politique de l’OTAN,
- et d’anémier les grands (Grande-Bretagne, Espagne, etc) et petits (Belgique, domino central de l’OTAN qui doit disparaître) états sur lesquels s’appuient les USA !

Tactiquement veut dire que nous importent peu à ce stade l’idéologie ou le positionnement politique des promoteurs de ces référendum …

L’UNION EUROPEENNE N’AIME PAS LES REFERENDA : APRES LA CRIMEE IL Y A EU LA GRECE

L’Union européenne a un malaise face à l’organisation d’un référendum. Cette union, moins « européenne » et chaque jour plus atlantiste, prétend représenter un processus « démocratique » fondé sur « l’expression populaire ». Mais comme c’est le référendum, la base même de cette expression populaire, l’oligarchie compradore qui dirige actuellement l’UE est aux abonnés absents.

La colère de cette minorité oligarchique contre le référendum en Grèce sur la crise de l’euro renvoie à celle contre le référendum d’autodétermination de la République de Crimée et de la ville de Sébastopol en mars 2014, où une majorité de Criméens a démocratiquement choisi le retour de la péninsule à la Russie.

L’UE a définitivement un gros problème avec les référendums !

« LE RÉFÉRENDUM EN CRIMÉE ÉTAIT UN PRÉCÉDENT POUR LES PAYS DE L’UE – EXÉCUTIF D’ONG » (13 MARS 2015)

« Le référendum de Crimée du 16 mars 2014, qui a abouti à la réunification avec la Russie, était un danger et un mauvais exemple du point de vue de l’UE, a déclaré un administrateur général d’ONG.

Le référendum qui a eu lieu en Crimée le 16 mars 2014 et a conduit à sa réunification avec la Russie a créé un précédent pour les pays de l’UE, a déclaré mardi à Sputnik l’administrateur général de l’Observatoire eurasien pour la démocratie et les élections (EODE).
« Pour l’Union européenne, le référendum de Crimée, en tant que forme de démocratie directe et d’autodétermination du peuple, est un danger et un mauvais exemple en soi », a déclaré Luc Michel à l’agence de presse.

Michel a expliqué que beaucoup de gens appellent à l’autodétermination dans les pays de l’UE, comme les Flamands en Belgique, mais aussi une partie de la communauté française du pays qui veut revenir à la République française, les Catalans, les Galiciens, les Basques en Espagne, les Écossais au Royaume-Uni, des Vénézuéliens et des Padaniens en Italie et aussi des Siciliens.

Le 11 mars 2014, la Crimée et sa ville portuaire à statut spécial de Sébastopol ont adopté une déclaration d’indépendance vis-à-vis de l’Ukraine, demandant la réunification avec la Russie. La déclaration a été suivie d’un référendum régional le 16 mars 2014 et d’un traité d’adhésion le 18 mars 2014 entre la Crimée et la Russie.

LE REFERENDUM EN CRIMEE CREE UN PRECEDENT POUR LES PAYS DE L’UE – NGO EXECUTIVE

Le référendum de Crimée du 16 mars 2014, qui a abouti à la réunification avec la Russie, était un danger et un mauvais exemple du point de vue de l’UE, a déclaré l’administrateur général d’une ONG.

Le référendum qui a eu lieu en Crimée le 16 mars 2014 et a conduit à sa réunification avec la Russie a créé un précédent pour les pays de l’UE, a déclaré l’administrateur général de l’Observatoire eurasien pour la démocratie et les élections (EODE) à Spoutnik. « Pour l’Union européenne, le référendum de Crimée, en tant que forme de démocratie directe et d’autodétermination du peuple, est un danger et un mauvais exemple en soi », a déclaré Luc Michel à l’agence de presse.

Photo :
Référendum en catalogne 2017

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv

TWITTER https RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/://twitter.com/LucMichelPCN

FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.