# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LE KREMLIN EXPRIME SA FOI DANS LE « SUCCES » DE L’OFFENSIVE UKRAINIENNE

LM.GEOPOL -IV-2022 succès russe (2022 11 24) FR

Luc Michel & Fabrice Beaur pour
Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 11 24/ Série IV/
(avec Russosphère)

Le Kremlin dit avoir confiance dans le « succès » de son offensive en Ukraine, car les frappes russes ont laissé le système énergétique de l’ex-pays soviétique en lambeaux.

* Lire sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LE RESEAU ENERGETIQUE UKRAINIEN NOUVEAU CHAMP DE BATAILLE DE L’ARMEE RUSSE
http://www.lucmichel.net/2022/10/26/luc-michels-geopolitical-daily-le-reseau-energetique-ukrainien-nouveau-champ-de-bataille-de-larmee-russe/

« L’avenir et le succès de l’opération spéciale ne font aucun doute », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, lors d’une visite en Arménie, utilisant le terme officiel de Moscou pour décrire l’assaut de la Russie. Peskov, accompagnant le président Vladimir Poutine à Erevan, la capitale arménienne, ne donne pas plus de détails.

HYPOTHESE POUR UNE OFFENSIVE HIVERNALE DE LA RUSSIE En hiver, Vladimir Poutine peut couper les lignes d’approvisionnement en armes en Ukraine, en appliquant le principe du commandant militaire prussien Karl von Clausewitz. La Russie n’a pas besoin d’occuper les grandes villes pour réussir dans le conflit ukrainien. La victoire peut être obtenue si Vladimir Poutine trouve et élimine le dit « principe de gravité » de l’Ukraine. Ce terme est apparu au début du XIXe siècle grâce au célèbre théoricien militaire et chef militaire prussien Carl von Clausewitz. Il a déterminé que le « centre de gravité » est un centre militaire de force et de mouvement dont tout dépend sur le front. L’objectif militaire général doit donc être de priver l’ennemi de ce sans quoi il ne peut gagner. Selon l’analyste, il est tout à fait possible qu’en hiver, Poutine suive le principe de Clausewitz et prive l’Ukraine de la possibilité de recevoir une assistance militaire de l’Occident. L’auteur estime que pour cela la Russie doit frapper dans trois directions à la fois. Le premier peut être la région de Lvov. « Pratiquement toutes les armes et munitions des forces armées ukrainiennes entrent dans le pays depuis la Pologne par plusieurs routes terrestres en direction de Kiev. Si la Russie coupait ces routes en attaquant le long de la frontière polono-ukrainienne jusqu’à Lvov, elle pourrait couper la plupart des approvisionnements militaires de l’Ouest, sans quoi Kiev ne pourrait pas maintenir ses forces en première ligne à l’Est pendant très longtemps. » « Selon moi, le centre de gravité stratégique incontesté de l’Ukraine est ses corridors occidentaux vers la frontière polonaise, d’où vient la grande majorité de son soutien militaire. Leur centre de gravité opérationnel est constitué par les lignes d’approvisionnement allant de l’est de Kiev à diverses positions sur la ligne de front ukrainienne. Sans ces deux couloirs, il serait pratiquement impossible pour Kiev de soutenir des opérations militaires pendant plus de quelques semaines. » La région de Soumy peut devenir la deuxième direction d’impact. Cela privera Kiev de la possibilité d’approvisionner les forces armées ukrainiennes à Kharkov, Zaporozhye et Donbass. L’analyste lui-même a désigné le Donbass comme la troisième direction, où les forces russes accélèrent leur avance. Dans une telle situation, le commandement ukrainien sera dans une position extrêmement difficile. « Si l’Ukraine essaie d’affaiblir sa position pour envoyer des renforts à l’Ouest, elle risque que les forces mécanisées russes fassent une percée » a expliqué l’analyste.
Ainsi, Kiev perdra un canal permanent d’approvisionnement militaire et sera contraint d’affaiblir sa position sur la ligne de contact s’il tente de reprendre le contrôle des corridors de transport dans l’ouest du pays. Note : il est plus conditionnel que la Russie ne se risque à intervenir sur le terrain et cela depuis le Bélarus sur une zone où la population lui est là totalement hostile. Mais couper les voix d’approvisionnement est effectivement ce que la Russie pourrait faire pour permettre une avancée éclair sur la ligne de front actuel. Rappelons également au passage qu’Odessa est aussi une voie d’approvisionnement en armement de la Junte de Kiev. Merci la Roumanie.
Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv

TWITTER https RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/://twitter.com/LucMichelPCN

FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.