# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ RCA: ENCORE DES ATTAQUES OCCIDENTALES !

CNT - 337 chine castel (2023 03 25)

2023 03 25/
avec AFP/

Sur le Zoom Afrique du 24 mars 2023 :
« RCA: encore des attaques occidentales ! »

« Neuf ressortissants chinois ont trouvé la mort dans l’attaque du site d’une société minière chinoise dans le village de Chingbolo. L’attaque terroriste a été mené aux premières heures de ce dimanche 19 mars par des hommes armés de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).

Dans le village de Chingbolo, le site de l’entreprise chinoise Gold Coast Group a été pris pour cible d’une attaque terroriste des rebelles du CPC, qui a entraîné la mort de nombreux Chinois innocents. Le gouvernement condamne fermement cet acte terroriste mené par les ennemis de la paix pour saper le retour des investisseurs en Centrafrique.

Le vice-président de l’Assemblée Nationale Evariste Ngamana a réagi avec consternation dans un communiqué à l’assassinat de 9 ressortissants chinois : « Ces paisibles citoyens chinois ont été froidement abattus par des mercenaires étrangers à la solde des puissances qui, des siècles durant, ont exercé la violence chez nous comme une arme favorite pour maintenir notre pays dans un chaos permanent », indique le communiqué de presse.

Il a ajouté : « L’Assemblée Nationale ne saurait rester insensible face à ce drame. Elle condamne fermement et énergiquement ces lâches assassins et invite le Gouvernement à tout mettre en oeuvre pour retrouver les auteurs et les traduire devant la justice. »

Enfin, dans le communiqué, l’Assemblée Nationale a confirmé son soutien indéfectible au Président de la République, à sa vision qui tend à diversifier les actions bénéfiques et multiformes de la coopération en République centrafricaine.

Evariste Ngamana a condamné cet attentat terroriste, qui a coûté la vie à des employés chinois, et a souligné que les groupes mercenaires présents en République centrafricaine bénéficient d’un soutien financier et d’armes provenant de l’extérieur, et qu’ils sont formés dans des camps spéciaux situés à la frontière du pays.

OUTRE L’ONU, LA FIRME FRANÇAISE CASTEL A EGALEMENT FAIT L’OBJET D’ACCUSATION DE COMPLICITE AVEC LES GROUPES ARMES EN CENTRAFRIQUE.

D’ailleurs, la firme a fait l’objet d’une petite attaque, attribuée par les médias français, aux soldats russes présents dans le pays.

Au début de ce mois de mars, un incendie avait détruit une partie du stock de la brasserie MOCAF, filiale du groupe français Castel à Bangui, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 mars 2023. Et les médias français ont tout de suite accusé les soldats russes présents dans le pays. Ce qui a beaucoup fait rire une majorité de centrafricain, vu que dans les vidéos de surveillances, mis en site par ces mêmes médias, on ne constate pas de « blanc ».

À visage couvert, les médias français ont tout de même réussi à savoir que ce sont des « militaires russes » qui ont attaqué la brasserie MOCAF, ou bien plus connu sous le nom de groupe Castel, accusé depuis plusieurs années de complicité avec les groupes armés en Centrafrique.

Il y a encore un mois de cela, le ministre Hassan Bouba avait déclaré que le groupe français Castel continue de soutenir des groupes armés à Ouaka pour inciter à la violence contre les civils.

Il a également révélé que, selon les preuves reçues par un membre du gouvernement, le groupe français Castel a fourni des armes et des munitions, du carburant ainsi que de la nourriture aux groupes de bandits.

Ces actions de la part du groupe French Castel ont été condamnées par la population, le personnel de Ngakobo en particulier et le personnel préfectoral de la Ouaka en général. Soutenir des groupes criminels est un acte inacceptable qui doit être condamné à tous les niveaux. À cet égard, le ministre a souligné que les fauteurs de troubles de la paix et de l’ordre répondront de leurs actes devant la loi.

Une enquête a même été ouverte à Paris pour complicité de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre après un rapport d’une ONG américaines qui accuse une filiale du géant français des boissons Castel d’avoir soutenu financièrement des rebelles en Centrafrique pour sécuriser ses installations.

En août 2021, l ‘ONG avait affirmé que Sucaf RCA, filiale de la Société d’organisation, de management et de développement des industries alimentaires et agricoles (Somdiaa), elle-même contrôlée à 87% par le groupe Castel, avait « négocié un arrangement sécuritaire » avec notamment l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), un groupe armé accusé d’exactions.

Cet « arrangement » visait à « sécuriser » son « usine et les champs de canne à sucre » et « tenter de protéger le monopole de la société », selon l’ONG spécialisée dans la traque de l’argent sale.

En échange de la sécurisation du site, la Sucaf RCA a mis en place un « système sophistiqué et informel pour financer les groupes armés par des paiements directs et indirects en espèces, ainsi que par un soutien en nature sous forme d’entretien des véhicules et de fourniture de carburant, armes, etc », selon l’ONG.

Pour l’instant rien à l’horizon, et les enquêtes pourraient durer très longtemps et en attendant, ce sont ces mêmes groupes armés qui s’attaquent aux civils et qui ont annoncé à plusieurs reprises vouloir renverser le pourvoir en place et faire sombrer la Centrafrique dans le chaos.

Suite à l’attaque de l’usine chinoise, un rassemblement de plusieurs centaines de personnes a commencé dans la matinée et s’est achevé à la mi-journée au pied du monument d’hommage aux forces armées (FACA) et à ses alliés russes.

Les manifestants ont brandi des drapeaux russes et des banderoles proclamant notamment « Soutien à la Chine » ou encore « nous aimons la Russie », et déposé une gerbe de fleurs devant l’ambassade de Chine. 9 ressortissants chinois ont été tués dans l’attaque d’un site minier dans le centre du pays. Une commission d’enquête a été ouverte tandis que le président chinois Xi Jinping a appelé à « sévèrement punir » les coupables.

« Nous sommes là pour partager la douleur de la population chinoise qui est un partenaire incontournable de construction en Centrafrique », a déclaré Saint-Clair Banga-Bingui, secrétaire-adjoint du Front Républicain.

Bangui accuse la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC), une alliance de groupes rebelles créée en décembre 2020 pour renverser le président Faustin Archange Touadéra, d’être à l’origine de cette attaque.

Bizarrement, lorsque des firmes comme le français Castel sont touchées, on ne compte pas de victime, mais quand il s’agit de firmes chinoises ou russes, on compte des morts. Cherchez l’erreur.

_____________

# CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel

https://www.faebook.com/president.touadera.fanclub/

WhatsApp groupe Centrafrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3
Chaîne Youtube

https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.