# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LE MALI ET LE BURKINA FASO SOUTIENNENT MILITAIREMENT LE NIGER : VERS UN BLOC ANTI-IMPERIALISTE EN AFRIQUE CENTRALE !?

LM.GEOPOL -IV-2023 mali  burkina niger (2023 08 02) FR

Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2023 08 02/ Série V/

Coup d’État au Niger :
une intervention militaire serait “une déclaration de guerre” au Burkina Faso et au Mali !

La tension monte encore d’un cran au Niger après le coup d’État de la semaine passée qui a renversé le président Mohamed Bazoum.

Les domestiques des USA et de l’UE de l ‘Afrique de l’Ouest décide un blocus économique et n’excluent pas la force. Paris non plus …

Une intervention militaire au Niger pour rétablir le président élu Mohamed Bazoum, renversé par un putsch, serait considérée comme « une déclaration de guerre contre le Burkina Faso et le Mali », indique lundi un communiqué conjoint des gouvernements de Ouagadougou et Bamako.

Les deux gouvernements, eux-mêmes issus de coups d’Etat, « avertissent que toute intervention militaire contre le Niger s’assimilerait à une déclaration de guerre contre le Burkina Faso et le Mali », au lendemain d’une menace d’usage de « la force » par les dirigeants ouest-africains réunis à Abuja, la capitale du Nigeria.

Les deux gouvernements « préviennent que toute intervention militaire contre le Niger entraînerait un retrait du Burkina Faso et du Mali de la Cédéao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest), ainsi que l’adoption de mesures de légitime défense en soutien aux forces armées et au peuple du Niger ».

Ils « mettent en garde contre les conséquences désastreuses d’une intervention militaire au Niger qui pourrait déstabiliser l’ensemble de la région ».

Ils ajoutent qu’ils « refusent d’appliquer » les « sanctions illégales, illégitimes et inhumaines contre le peuple et les autorités nigériens » décidées à Abuja.

Dimanche, les dirigeants compradores de la Cédéao ont fixé un ultimatum d’une semaine à la junte militaire au Niger pour un « retour complet à l’ordre constitutionnel », affirmant ne pas exclure un « recours à la force » si ce n’était pas le cas.

Ils ont également décidé de « suspendre toutes les transactions commerciales et financières » entre ses Etats membres et le Niger, et de geler les avoirs des responsables militaires impliqués dans le coup d’Etat.

LA GUINEE NE SOUTIENT PAS LA CEDEAO

Dans un communiqué séparé, la Guinée dont le gouvernent est également issu d’un coup d’Etat, « exprime son désaccord concernant les sanctions préconisées par la Cédéao, y compris une intervention militaire » et « a décidé de ne pas appliquer ces sanctions qu’il considère illégitimes et inhumaines ». Conakry « enjoint la Cédéao à reconsidérer sa position ».

PENDANT CE TEMPS LES MILITAIRES NIGERIENS METTENT EN GARDE PARIS CONTRE UNE INTERVENTION AU NIGER

La menace d’une intervention militaire des pays de la région brandie par la CEDEAO apparaît de moins en moins crédible dans le contexte actuel.

«MAINTENANT, IL EST TEMPS DE S’AFFRANCHIR» : AU NIGER, DES MILLIERS DE MANIFESTANTS CLAMENT LEUR HOSTILITE ENVERS LA FRANCE

Les forces de sécurité nigériennes ont tenté de disperser des manifestants rassemblés devant l’ambassade de France, à Niamey, la capitale du Niger, le 30 juillet 2023.

Si la première manifestation en soutien au putsch avait attiré plusieurs centaines de personnes jeudi dernier, celle de dimanche matin a vu converger des milliers de Nigériens.

« Niamey a crié son hostilité à l’influence française. Ils étaient des milliers de Nigériens à déferler dimanche matin du centre-ville à l’ambassade de France pour exiger le retrait des troupes étrangères et le renvoi de l’ambassadeur. Si la première manifestation en soutien au putsch avait attiré plusieurs centaines de personnes jeudi dernier, celle-ci a vu converger des milliers de Nigériens. »

«Ça fait douze ans que le pays vit sous la coupe des Bazoum, des Issoufou (le président déchu et son prédécesseur). Ce sont eux qui ont choisi de continuer la colonisation avec la France. Maintenant, il est temps de s’affranchir.»

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/

FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.