# PANAFRICOM/ QUI SONT CEUX QUI CRITIQUENT LUC MICHEL SUR LE BURUNDI ? DES PARTISANS DE L’INEGALITE RACIALE !

tutsipower-racialisme

Lors de mon voyage au Burundi fin avril-début mai, j’ai été violemment attaqué, non pas sur mes idées ou mes positions mais sur les barbouzeries de Wikipedia et cie (*).

Mes diffamateurs appartiennent à deux grands réseaux :
* Les agents belgicains, liés à la diplomatie belge et atlantiste, mais surtout ceux appartenant aux réseaux d’influence barbouzards contrôlés par l’appareil d’état belge ;
* Les aboyeurs du net et des médias sociaux appartenant à l’opposition fantoche compradore burundaise.

C’est-à-dire précisément ceux qui sont les inspirateurs et les complices des génocides du Burundi et du Rwanda :
* Le mandataire colonial belge qui, au départ des délires criminels de l’anthropologie allemande du XIXe siècle sur les « tutsis, caucasiens noirs » (sic), implantés dans les têtes par l’administration et l’église belges.
* Les nostalgiques du « tutsi power » au Burundi et leur parrain, le régime Kagamé de Kigali.

MAIS QUE PENSENT VRAIMENT LES PARTISANS DE L’OPPOSITION FANTOCHE COMPRADORE BURUNDAISE ?

Un tweet nous le révèle ce jour !

* Visuel : le tweet de la honte …
« Cette femme Tutsi épouse l’idéologie de Hitler en appelant les autres ethnies du #Burundi des saletés « ubucafu ». »

Les populations non tutsis du Burundi y sont qualifiées de « saletés » !!!
« Ubucafu » ou « Saletés », comme les « untermenschen » ou sous-hommes des nazis …
Nous revoilà au cœur de cette anthropologie criminelle allemande.
Tout est dit, tout est visible, le roi est nu.

LM

Ce contenu a été publié dans * Français, * PANAFRICOM, # ACTU / BREAKING NEWS, # X. Luc MICHEL/ PRAXIS/ ORGANISATION, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.