# LA REPUBLIQUE D’EUROPE/ CHARLEROI. LE BILAN DE LA SOCIALE-DEMOCRATIE : UNE VILLE RUINEE PAR LA MAUVAISE GESTION QUI « FETE » SES 350 ANS PAR UNE CATASTROPHE INDUSTRIELLE !

REP - LM charleroi 350 ans (2016 09 03) FR

 

Luc MICHEL pour LA REPUBLIQUE D’EUROPE :
2016 09 03 /
https://www.facebook.com/la.Republique.d.Europe/
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

Charleroi, ma ville. Un jardin dans les années 60 et la première ville industrielle de Wallonie depuis le XIXe Siècle. Un demi siècle de pillage, de mauvaise gestion, de népotisme, de clientélisme . Coupable : la sociale-démocratie wallonne qui, avec la complicité des libéraux et des sociaux-chrétiens, a fait du fleuron industriel wallon le « tiers-monde de la Wallonie » avec un taux de chômage vertigineux, une friche industrielle et un centre ville dévasté par les promoteurs (vous savez les copains des coquins …), laissée aux sdf et aux clochards. On dit aussi « Palerme sur Sambre » (la rivière locale), en raison des « affaires ».

Cette ville je l’ai vu mourir lentement, et après 20 ans de combat politique sans merci, de procès, d’injustices sans nombre (Parquet, juges et polices sont aux ordres …), j’ai baissé les bras et je suis passé à autre chose avec mon PCN. Car les premiers responsables de ce naufrage ce sont ses habitants : on a les politiciens que l’on mérite car on les élit !

350 ANS ET UNE CATASTROPHE INDUSTRIELLE

Ce week-end Charleroi « fête» ses 350 ans. Je me souviens encore de la célébration des 300 ans en 1966. L’avenir était radieux, au milieu des Golden Sixties. Mais les rats de la politique politicienne se préparaient déjà à tout détruire, à tout pourir !

Ces 350 ans la ville les fête avec une catastrophe industrielle, la fermeture de Caterpillar, la dernière grande usine des Années 60. Et fermée par ces américains auxquels la particratie walonne s’est particulièrement soumise, vantant un « futur à la Chicago » pour Charleroi dès 1960. L’Histoire n’est pas seulement ironique, elle sait être cruelle !

L’INDECENCE DES COPAINS ET DES COQUINS

Dès l’annonce de la fermeture du site Caterpillar à Gosselies (banlieue de la ville), les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Certains politiques, représentants syndicaux ou entrepreneurs se sont montrés particulièrement amers. Ils auraient mieux fait de se taire. « Responsables mais pas coupables », on se croirait dans une vieux numéros des « Inconnus » ! Paul Magnette, le ministre-président wallon et bourgmestre en titre de Charleroi, un cumulard parachuté il y a peu (qui n’est pas né à Charleroi), s’est dit « atterré et scandalisé ». Un homme responsable démissionnerait. Mais ces gens là n’ont ni honneur ni éthique, petite mafia accrochée à ses privilèges et à ses prébendes …

« L’impact d’une telle décision est dramatique, bien entendu pour les 2.200 salariés de l’entreprise, mais aussi pour des centaines de sous-traitants et d’indépendants dont l’activité est liée à Caterpillar. En première analyse, au moins 6.000 emplois sont directement menacés », indique l’UCM (le syndicat des Classes Moyennes, Patrons et PME).

6000 chômeurs de plus, dans une ville sinistrée, beau symbole de l’échec absolu des politicards locaux. Le tout ce week-end où la Ville entendait « fêter » ses 350 ans …
Bon anniversaire Charleroi !

Illustration :
Dessin du talentueux Dubus pour LLB. Terriblement cruel mais terriblement vrai …

LUC MICHEL / LA REPUBLIQUE D’EUROPE
https://www.facebook.com/la.Republique.d.Europe/
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

Ce contenu a été publié dans # Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.